Archives par mot-clé : rod thomas

Bright Light Bright Light – Life Is Easy, l’endorphine lumineuse

life is easyUn message d’espoir, Rod Thomas alias Bright Light Bright Light en est porteur à chaque instant. Son premier album sorti en 2012 Make Me Believe In Hope présageait sa sensibilité masculine à travers 11 titres pop-électro romantique et la magie est à nouveau au rendez-vous sur son second opus au nom lumineux  Life Is Easy, sorti lundi 7 juillet.

Continuer la lecture de Bright Light Bright Light – Life Is Easy, l’endorphine lumineuse

Bright Light Bright Light collabore avec le légendaire Elton John

Cette surprise a eu l’effet d’une bombe. Moi fan de Bright Light Bright Light, j’ai découvert par hasard que le jeune anglais Rod Thomas alias Bright Light Bright Light dont je vous avais déjà parlé en fin d’année 2013 nous fait le plaisir de partager un duo d’exception.

Une collaboration détonante. Elton John ! L’interprète de Your Song, Sorry Seems To Be The Hardest Word ou encore Can You Feel The Love Tonight pour le film d’animation Le Roi Lion nous fait l’honneur d’un duo avec l’un de ses fans Bright Light Bright Light. Après la sortie de son dernier album The Diving Board, le célèbre chanteur de Candle In The Wind (en hommage à Lady Diana) se permet un featuring pour le titre I Wish We Were Leaving, un cadeau extraordinaire pour le jeune Rod Thomas.

La surprise est grande quand j’apprends que ce titre collaborative sera présent dans le second album Life Is Easy (sortie prévue en juillet 2014) de Bright Light Bright Light. I Wish We Were Leaving n’est jamais loin des différents titres électro-pop-romantique du jeune britannique. La symbiose fonctionne avec perfection, Elton John reste modeste, presque amical et généreusement paternel. La magie est irrémédiable, deux voix qui frôlent la mélancolie, s’assombrissant de douceur masculine.

Bright Light Bright Light, prince de la pop-électro

La fin de l’année 2013 approche, il sera bientôt temps de découvrir de nouveaux talents, de nouveaux albums. Mais moi, j’ai envie de vous faire découvrir la révélation électropop de 2012 et 2013. Son nom est Rod Thomas, plus connu sous le nom de Bright Light Bright Light. Ce drôle de nom est issu d’une réplique de la saga Les Gremlins, film culte des années 80, l’une des décennies chère au cœur du britannique avec la suivante 1990, toutes deux inspirations de ses titres pop-électro.

Bright-Light-Bright-Light-Make-Me-Believe-in-Hope

Après avoir défendu ses chansons lors des premières parties d’Ellie Goulding en 2011, Bright Light Bright Light sort son premier album comprenant quelques titres de ses premiers extended plays. Make Me Believe In Hope nous fait découvrir toute la beauté du romantisme mélangée à de la musique pop mêlée à de l’électro. On y découvre des textes sombres, mélancoliques au tintement ravageur de strass et de lasers verts et mauves. Un vrai bijou à découvrir sans tarder.
En parallèle, il s’associe à Derek Gruen (Del Marquis de Scissor Sisters) et trois autres artistes au sein d’un groupe éphémère Slow Knights en 2013 pour la sortie de l’album Cosmos, part aussi en tournée à New York pour faire découvrir au public américain les titres de son premier album et ses nouveaux titres qui suivront deux EPs la même année. Mais en même temps il nous délivre des remixes disponibles sur son compte Soundcloud comme Somebody That I Used To Know de Gotye et Kimbra ou encore Stupid Mistake de Darren Hayes (ancien leader du groupe Savage Garden).


Puis il se remet en œuvre avec deux rééditions de Make Me Believe In Hope dont un sous-titré Blueprint comportant ce titre homonyme et de nombreux duos avec Mykal Kilgore dans Feel It ou aussi Beth Hirsh pour le cristallisant Grace tout en les réinterprétant au piano, délivrant ainsi un charme envoûtant. Mais ses deux derniers bijoux ont pour nom  Moves et  In Your Care, derniers extended plays en date.


In Your Care défendu par le clip homonyme et un second pour An Open Heart, nous nous met l’eau à la bouche avec quatre titres originaux. Il est irrévocablement annonciateur d’un second album, pour 2014 ? Que dire de plus ? J’ai cette désagréable impression de ne pas avoir tout dévoilé de cet artiste aux mille facettes, capable de nous délivrer des titres au piano comme dans sa dernière réédition de son premier album puis nous reprendre dans son univers électro-pop qu’il affectionne plus que tout et redonner de la vitalité en mixant des titres déjà gracieux. Allez les curieux, les amoureux de la musique, retenez ce nom Bright Light Bright Light.

_____

Site officiel

Soundcloud

Facebook

Twitter

YouTube

_____