Archives par mot-clé : science fiction

STAR WARS VII : Le Réveil de la Force

Dix ans après la sortie de Star Wars III : La Revanche des Sith, la mythique saga ultra-populaire est de retour sur nos écrans. Cette fois-ci dirigée d’une main de maître par le très geek J.J. Abrams, ce septième volet intitulé Le Réveil de la Force est une franche réussite. star wars

Continuer la lecture de STAR WARS VII : Le Réveil de la Force

Minority report : un pilote cool mais pas extraordinaire

Amateurs de sci-fi, tenez-vous prêts, la chaîne américaine FOX nous a enfin dévoilé le pilote de sa nouvelle série Minority report.

Continuer la lecture de Minority report : un pilote cool mais pas extraordinaire

EX_MACHINA : Intervention divine

Alex Garland réussit avec brio son passage derrière la caméra après avoir écrit quelques scénarios de science-fiction. Dans EX_MACHINA, il met en scène un excellent triangle dramatique en huis-clos, porté par une direction artistique aussi sobre qu’efficace et des acteurs tout en retenue.

Continuer la lecture de EX_MACHINA : Intervention divine

Romantic Warriors : Voyage dans les abysses

En ce début d’année, les gars de Minitel Rose sont de retour avec un nouveau projet, Romantic Warriors. Bas les claviers kitsch au service de l’ultra pop, ici les chevaliers nantais sont partis bien plus loin, explorer l’ambient pop. L’EP Brothers of Sword est la rencontre de l’organique et du synthétique, et c’est envoûtant.

 

Continuer la lecture de Romantic Warriors : Voyage dans les abysses

Interstellar : la forme sans le fond

Quatre ans après Inception, Christopher Nolan revient sur le devant de la scène pour s’adonner enfin à la science-fiction pure et dure avec le très médiatisé Interstellar.

Continuer la lecture de Interstellar : la forme sans le fond

The Giver, une adaptation aseptisée

« Ce ne sont pas les émotions qui sont dangereuses, mais ce que nous en faisons ». Depuis mercredi au cinéma, The Giver, un film anti-utopia retient l’attention.

Synopsis : Dans le futur, les émotions ont été supprimées grâce à l’effacement de toute trace d’histoire. Tous les individus sont formatés pour se comporter de façon préétablie. Le Passeur est la seule personne qui peut se souvenir du passé, en cas de nécessité. Le jeune Jonas, 16 ans, est choisi pour être le nouveau Passeur. Continuer la lecture de The Giver, une adaptation aseptisée