Archives par mot-clé : romain

Notre session live inédite avec Ropoporose

Le 6 février dernier, nous nous sommes rendus au Petit Bain, salle de concert incontournable de la vie Parisienne. C’est ici que Ropoporose se prépare pour donner un concert événement afin de défendre leur premier album. Mais avant de commencer les festivités, le duo nous offre une petite performance en exclusivité, rien que pour nous et nos chers lecteurs.

Continuer la lecture de Notre session live inédite avec Ropoporose

Fumer Tue : « Notre musique ressemble aussi un peu à chacun de nous »

Fruit de l’imagination  de deux Strasbourgeois, Fumer Tue a misé sur la spontanéité et la simplicité pour donner naissance à une coldwave de qualité supérieure. A la fois sombres et colorés, on les a découverts pour vous.

Continuer la lecture de Fumer Tue : « Notre musique ressemble aussi un peu à chacun de nous »

FUMER TUE, et si c’était faux ?

Vous vous souvenez ? On vous avait parlé du projet Posterboy Machine il y a plusieurs semaines (article que vous pouvez retrouver ici). On revient vous parler ici du nouveau projet de son chanteur, Romain qui s’associe avec Nathalie, qui elle a toujours baigné autour de la musique, notamment dans l’accompagnement des artistes… et surprise, de Posterboy Machine. Alors on pourrait vous dire que ce n’est pas une rencontre au hasard dans la rue, ni un pot tombé du cinquième étage qui leur est tombé sur la tête, FUMER TUE c’est un vrai duo, duo qui peut d’abord s’avérer être très surprenant. On vous explique.

FUMER TUE, c’est inspiré de quoi ? De la clope ? De la mort ? Une mise en garde ? Ou est-ce une simple constatation évidente de l’abus de la fumette ? Ça, on ne le sait pas encore. Quand je suis tombée sur ce projet j’ai cru à une blague. « C’est vraiment sérieux ? » j’ai demandé à la chanteuse. « Oui, on a lancé notre EP de cinq titres Flying In The Supermarket il y a 2 jours ! » Rien de plus sérieux alors. Bon. Je m’empresse d’aller voir leur premier clip, Bichou, qui je croyais, aurait rendu un hommage à « Bichou », un chien quelconque, celui du voisin, vous voyez. Grave erreur. Ça parle pop 60’s avec un peu d’électro et puis ça s’apprécie assez bien. Vous y retrouvez aussi une petite allusion au nom du groupe, FUMER TUE, avec un jeu d’images de fumée, cigarettes, etc. En continuant l’écoute de l’album, vous pourrez retrouver les mêmes influences un peu partout (avec Fighting notamment): des grosses guitares, de l’électro, de la techno, pop, même du punk… bref tout ce que votre imagination le permettra. FUMER TUE, ça me fait un peu penser à des jeunes gens qui créent un projet pour s’amuser, dont le coté loufoque qu’ils font ressortir du projet à tout pour ressembler au groupe des deux sœurs parisiennes intitulé Orties (dont on vous avait parlé auparavant).

Et comme on a été trop gentils avec nous, on vous offre en exclusivité, et en avant-première, le nouveau clip très disco intitulé Highway. Clip qui sort officiellement demain, le 3e titre de l’EP. On retrouve encore une fois des images vieillies, de mini-miss se faisant couronner. Ça y est, l’actu est là, et c’est surement un bon coup de pub quand on sait que Miss France 2014 vient d’être élue le week-end dernier.

On note. A retenir: ne jamais se fier aux apparences. Derrière le loufoque peut se retrouver un projet qui vaut la peine. Peut être que FUMER TUE c’est ce message: la musique ne doit pas être prise au sérieux, comme à peu près tout en fait. En tout cas,  que vous le croyiez ou non, des dates sont annoncées:

03.01.14 – Inauguration du Graffalgar – Strasbourg (67)

04.01.14 – MuddClub – Strasbourg (67)

16.01.14 – Aperock – Colmar (68)

15.02.14 – Release Party, Mecanique Ondulatoire –  Paris (75)

______

Facebook

Bandcamp

______

Flying in the Supermarket, premier EP de Fumer Tue est disponible depuis le 3 décembre 2013

crédit : French Riton

Griefjoy à la Maroquinerie: Rencontre et live report

Griefjoy (exQuadricolor) est un groupe de quatre niçois qui se sont fait très vite repérer notamment grâce au concours Les inRocks LabLe groupe était de passage vendredi soir à la Maroquinerie de Paris. Nous avons eu le plaisir d’assister à leur concert et nous avons pu les interviewer.

Continuer la lecture de Griefjoy à la Maroquinerie: Rencontre et live report

Pas de grande surprise avec Le Grand Départ

Les histoires familiales dramatiques ont, depuis toujours inspiré et fasciné les réalisateurs. Les non-dits, les complexes et les faiblesses, les disputes, les amours, les tabous… Chaque famille a son scénario à écrire, son récit à raconter. Romain, jeune trentenaire à la personnalité peu affirmée, pourrait écrire un roman sur ses problèmes fraternels et paternels. Avec un frère exubérant, homosexuel et adulé par leur père, le jeune cadre n’a jamais su trouvé sa place. Il reste dans l’ombre, se contente de faire bonne figure quand il faut, de vivre pour son boulot en oubliant ses relations avec les autres. Pourtant, lorsque son père est diagnostiqué d’une grave maladie neurodégénérative qui le rend incohérent et dépendant, Romain veut prendre les devants. Ses relations avec son frère Luc, déjà compliqués, vont en s’empirant…

Continuer la lecture de Pas de grande surprise avec Le Grand Départ