Archives par mot-clé : Radio

OPIUM#2 : c’est reparti !

Bienvenue sur Opium, l’émission radio d’Efflorescence Culturelle, diffusée sur les ondes lilloises (99 FM) de RCV tous les premiers jeudis du mois, à 13 h.

Après une longue pause, Opium est de retour pour une deuxième saison. Pour cette première émission, la nouvelle équipe de chroniqueurs s’est partagée les micros pour parler musique, cinéma, séries ou encore littérature. À travers ces podcasts vous pourrez découvrir l’invité du mois rencontré au Furet du Nord à Lille. Plongez également dans un nouvel univers musical avec la carte blanche réalisée à l’Aéronef. Bonne écoute !

Emma Barraux s’est lancée dans une analyse des paroles de la chanson We are the people issue du dernier album d’Iggy Pop.

Chloé Cenard, notre binge watcheuse professionnelle, s’est aventurée dans le monde des séries et plus particulièrement celui de Workin’Moms, une série canadienne qui évoque la maternité avec beaucoup d’ironie. A retrouver à 10’20 min dans l’émission complète.

Léopold Picot et Justine Leblond ont rencontré Alain Damasio. Connu pour ses nouvelles de science-fiction, cet écrivain français a récemment sorti Les Furtifs, un roman qui évoque un futur proche livré au capitalisme cognitif.

Justine Prados a, pour sa part, croisé littérature et cinéma en évoquant Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra et du film d’animation du même nom de Zabou Breitnam et d’Eléa Gobé-Mévellec.

Aymeric Dantreuille, notre adepte du rap, nous a fait découvrir l’univers de Dope Saint Jude, une rappeuse sud-africaine ouvertement lesbienne et trans. À travers ses chansons elle défend l’égalité des sexes, les droits des trans, des queer et de la non discrimination raciale.

Léopold Picot a fait un tour dans l’infiniment grand avec Ad Astra, le dernier film de James Gray, le réalisateur américain de The Lost City of Z. Il en est revenu avec une critique acerbe, bien contraire à tout ce qui a pu être entendu jusqu’à lors. A retrouver à 43’27 min dans l’émission complète.

Juliette Soudarin et Aymeric Dantreuille se sont rendus à l’Aéronef pour écouter les Jacuzzi Boys et les Mystic Braves. Ils ont rapporté des témoignages teintés de houblon et d’humour.

 

Emission complète :

Playlist de l’émission : 

Oxmo Puccino – Le droit de chanter

Iggy Pop – We are the people

Temples – Context

SIMIA – Spécial

Lorenzo – Nique la BAC

Crystal Murray – Princess

Mystic Braves – Bright Blue day haze

Emission présentée et réalisée par Justine Leblond, imaginée par Léo Juanole, avec le soutien de Lucile Moy et Benoit Vathar.

OPIUM : lancement de l’émission radio d’Efflorescence Culturelle

  OPIUM. C’est ainsi que nous avons décidé de nommer notre émission. Mensuelle et culturelle, elle sera sur les ondes lilloises (99 FM) et sur le site de RCV tous les derniers lundi de chaque mois.

Continuer la lecture de OPIUM : lancement de l’émission radio d’Efflorescence Culturelle

Billet d’humeur #2 : l’aliénation de la radio Le Mouv

Le 2 février 2015, la radio Le Mouv devenait Mouv, appliquant ainsi la stratégie commerciale du président de Radio France, Mathieu Gallet. Maintenant dirigée par Bruno Laforestrie, Mouv est désormais centrée sur les « cultures urbaines, le hip hop et la musique électronique ». Depuis septembre déjà, la grille des programmes était en jachère, la musique puisée directement dans le Top Ecoute Deezer, en attendant la suite. Mais la suite n’est pas meilleure.

Continuer la lecture de Billet d’humeur #2 : l’aliénation de la radio Le Mouv

Le marronnier : l’arbre préféré de la presse ?

Il est 20 heures, vous vous installez devant votre télé pour regarder les infos, histoire de voir ce qu’il se passe dans le monde. Parce que bon, s’informer, s’est important après tout. Le générique à la musique stressante prend fin, le journaliste vous salue, avec un ton grave comme s’il allait annoncer la fin du monde. Le suspens, quel titre fait l’actualité aujourd’hui ?

Don Emmert / AFP

« Ce soir, nous parlerons de la neige qui vient perturber la France », « les soldes commencent demain, les grands magasins se préparent ! »

Tiens, ça faisait longtemps… on ne serait pas en hiver, par hasard ?

Et bien si justement. C’est ça, l’hiver… la neige, les soldes, les régimes avant l’été pour vous la péter sur la plage avec un corps de rêve… Ils reviennent tous les ans, ces sujets. Et ils sont partout, presse écrite, télé, radio, web… personne n’y échappe. Surtout pas nous, d’ailleurs.

« Demain c’est le jour de la Saint-Valentin, quelques idées d’achats pour votre partenaire… », « les vacances d’été approchent, c’est le moment pour de nombreuses familles de faire ses bagages »

Dans le jargon de la presse, on appelle ça les marronniers. Des sujets qui reviennent tous les ans à la même époque, le genre de sujet que tout le monde se refile en conférence de rédaction parce que personne n’en veut. Ça fait trois fois qu’on parle de Noël, de la rentrée scolaire et de la fête des mères alors on essaie de passer tout ça au petit nouveau. Parce que trouver un angle original pour ce genre de sujet s’avère encore plus difficile que de faire une dictée de Bernard Pivot sans faute d’orthographe.

Et nous, lecteurs, auditeurs, spectateurs, on nous rabâche les oreilles tous les ans. La neige ? On sait, c’est froid, les transports sont ralentis, les enfants jouent dans le parc car les écoles sont fermées et c’est vraiment énervant parce qu’il faut trouver quelqu’un pour les garder. On sait tout ça. Quand les intempéries deviennent importantes, à ce moment là en parler c’est normal… mais nous répéter tous les ans que la DDE (Direction Départementale de l’Équipement) va mettre du sel sur les routes ou que les aéroports vont fermer… pourquoi ?

« Vieux comme le monde »

On citait tout à l’heure l’exemple des « régimes-à-faire-absolument-avant-l’été-sinon-vous-paraitrez-gros-à-la-plage » sujet dont on nous reparle tous les ans. On peut éventuellement envisager un tel sujet dans la ligne éditoriale d’un magazine féminin, des idées de régimes originaux dans une rubrique « Bien être et beauté », ce n’est pas impensable. Même si ça nourrit les clichés de la presse féminine, je le conçois. On pourrait débattre des heures sur la pression sociétale sur notre apparence physique qui voudrait qu’en été, on soit tous beaux et minces… Vaste sujet, effectivement. Non, ce qui embête le plus c’est de voir ça dans des journaux d’actualités, des quotidiens nationaux qui sont de grandes rédactions d’actualité économico-politico-sociale, parfois culturelle. Mais pas le régime pré-estival, quoi. Ils se permettent de faire tout un dossier de cinq papiers en donnant des conseils santé pour « préserver votre joli épiderme », « manger équilibré et même des conseils pour « passer de bonnes vacances sans prises de tête ». Un petit marronnier à la Voici

Mais pourquoi continue-ton donc à faire des marronniers ? Parce que ça marche, figurez-vous. Dans la Presse Quotidienne Régionale (PQR) par exemple, ça fait partie des articles les plus lus. Comme les faits divers. Parce que même si les médias, surtout papier, sont en pleine révolution devant l’explosion du numérique, il y a des choses qui ne changent pas. Parce que le lectorat aime parfois lire des sujets qui le touche de près et qui ne traitent pas de politique, de guerre, de meurtres ou de catastrophes naturelles. Alors on râle parce qu’on nous parle toujours de la même chose tous les ans, on sature. Mais eut-on vraiment les blâmer ? Pas si sûr…