Archives par mot-clé : Bretagne

[VIDEO] Vieilles Charrues : Rencontre avec… ATOEM, l’irrésistible ascension  

Depuis quelques années désormais, le label Charrues a pris pour habitude d’accompagner et de révéler au grand public des artistes de la scène bretonne. Depuis leur passage aux Transmusicales l’an dernier, le duo rennais ATOEM s’est bâti une réputation dans le monde de l’électro. Rencontre avec Antoine et Gabriel, les deux compères indivisibles. Continuer la lecture de [VIDEO] Vieilles Charrues : Rencontre avec… ATOEM, l’irrésistible ascension  

Un été 2019 coloré à La Route du Rock

Cette année encore, La Route du Rock a su proposer une programmation qui le caractérise et le différencie de l’ensemble des festivals de l’été : 100% de musiques indépendantes, toujours programmées avec une passion toujours intacte.

Continuer la lecture de Un été 2019 coloré à La Route du Rock

Flashback sur La Route du Rock 2018

La 29ème édition de La Route du Rock vient d’être lancée. Les murs du Fort de Saint-Père accueilleront Tame Impala, Beirut, Idles, Black Midi, Hot Chip, Jon Hopkins ou encore Metronomy. On reviendra vous parler de l’édition d’ici quelques jours. En attendant, pour les nostalgiques, retour du l’édition été 2018. En prime, la vidéo de la chenille !

Continuer la lecture de Flashback sur La Route du Rock 2018

Fleuves : entre danses et traditions bretonnes

S’il y a des ritournelles qui restent en tête après cette 40e édition des Trans Musicales de Rennes, ce sont celles du groupe Fleuves. Le moteur de leur musique : un lien étroit entre danses et traditions.

Continuer la lecture de Fleuves : entre danses et traditions bretonnes

On a aimé : Belle Ile On Air, un festival déconnecté

Une ambiance cosy règne sur le festival  de musique insulaire, Belle Ile On Air, organisé depuis onze ans à Belle-île-en-Mer, dans les eaux du Morbihan. Nous étions, samedi 11 août, en immersion dans ce festival pas si commun. On vous raconte ce qu’on a aimé. Continuer la lecture de On a aimé : Belle Ile On Air, un festival déconnecté

Les festivaliers, toujours aussi fans des Vieilles Charrues

Oui, les festivaliers restent fans des Vieilles Charrues. Si non à quoi bon revenir chaque année ? Au fil des années et des micros tendus à la population du festival, on remarque d’ailleurs que les festivaliers font preuve d’une fidélité à toute épreuve pour le festival carhaisien. La preuve, cette année, ils étaient 280 000 sur le site de Kerampuilh. Autant que l’année dernière.

Continuer la lecture de Les festivaliers, toujours aussi fans des Vieilles Charrues

Damso réchauffe les salles

Damso, le rappeur qui va écrire et interpréter l’hymne belge pour la coupe du monde 2018, était en terre bretonne jeudi 23 novembre, on vous dit tout. Continuer la lecture de Damso réchauffe les salles

La Route du Rock vue par l’objectif de Lia Goarand

Quelques fois avec Efflorescence Culturelle, Lia Goarand parcoure les festivals bretons (la plupart du temps) avec son appareil photo. Sa passion ? Les festivaliers. Sous tous les angles, sous toutes les couleurs. Cet été, elle est allée à La Route du Rock. Récit.
Continuer la lecture de La Route du Rock vue par l’objectif de Lia Goarand

Route du Rock : « J’ai perdu mes lunettes dans un pogo et je suis myope »

Quelle est la tenue indispensable pour La Route du Rock ? Sous l’objectif de notre photographe Lia Goarand, les festivaliers se remémorent les anecdotes de cette édition.

Continuer la lecture de Route du Rock : « J’ai perdu mes lunettes dans un pogo et je suis myope »

Vieilles Charrues : « On ne vient pas pour la programmation »

Les Vieilles Charrues réservent à chaque édition leurs lots d’artistes, de bénévoles, mais aussi et surtout de festivaliers. Cette année encore, ils n’ont pas manqué l’occasion de rappeler que Carhaix accueillait le plus grand festival français. Ils étaient 280 000 à fourmiller de scène en scène. Par leur déguisement, leur histoire ou leur fonction sur le site, tous, à leur échelle, auront marqué l’édition 2017. Portraits.

Continuer la lecture de Vieilles Charrues : « On ne vient pas pour la programmation »