Archives de catégorie : ZOOM sur

Inüit : « On nous donne le droit de parole, autant qu’on le prenne »

Après un premier EP à succès, Inuït transforme l’essai avec son premier album « Action », sorti le 12 octobre. On les a rencontré, pour la deuxième fois, à l’occasion de leur passage au Nouvelles Voix en Beaujolais. Simon, le batteur du groupe, a accepté de se prêter au jeu du mot clé.

Continuer la lecture de Inüit : « On nous donne le droit de parole, autant qu’on le prenne »

ATOEM : Futurs branchés de la machine

Pour leur quarantième anniversaire, les Trans Musicales ont toujours à cœur de faire découvrir de nouvelles perles. Parmi elles, le duo rennais ATOEM. Portés par leurs expérimentations sonores, ils sont une valeur sûre de la future scène électro française.

Continuer la lecture de ATOEM : Futurs branchés de la machine

Wye Oak, nom imprononçable mais musique incomparable

Avec un quatrième album sorti cet été mais passé trop inaperçu à cause des tubes de l’été, Wye Oak s’émancipe et conjugue différents styles, au pluriel. Retour sur un groupe indépendant et leur fantastique dernier album, The Louder I Call, The Faster It Runs.

Continuer la lecture de Wye Oak, nom imprononçable mais musique incomparable

Avec son off, le Pitchfork Music Festival se la joue tremplin

Depuis 2011, le festival organisé par Pitchfork, référence des médias musicaux américains, électrise le paysage événementiel parisien avec une programmation unique en France. Caractérisé par des exclusivités qui en feraient baver n’importe quel autre programmateur, l’événement s’enrichit depuis trois ans de soirées off, les bien nommées « Avant-gardes ». De quoi sortir les festivaliers de la Grande Halle de la Villette, pour découvrir les talents de demain.

Continuer la lecture de Avec son off, le Pitchfork Music Festival se la joue tremplin

Les festivaliers, toujours aussi fans des Vieilles Charrues

Oui, les festivaliers restent fans des Vieilles Charrues. Si non à quoi bon revenir chaque année ? Au fil des années et des micros tendus à la population du festival, on remarque d’ailleurs que les festivaliers font preuve d’une fidélité à toute épreuve pour le festival carhaisien. La preuve, cette année, ils étaient 280 000 sur le site de Kerampuilh. Autant que l’année dernière.

Continuer la lecture de Les festivaliers, toujours aussi fans des Vieilles Charrues

Teacup Monster : « Quitte à arrêter la fac et faire de la musique, autant le faire bien »

Après avoir sorti, en mars, son second album Take it or Leave it, le groupe Teacup Monster part en tournés. Nous les avons rencontrés entre deux dates et quelques semaines avant le Download Festival, où ils sont programmés.  Continuer la lecture de Teacup Monster : « Quitte à arrêter la fac et faire de la musique, autant le faire bien »