Un week-end au festival Lollapalooza Paris, retour en photo

On a eu la chance d’assister à la troisième édition parisienne du festival Lollapalooza. Pendant deux jours, du samedi 19 au dimanche 20 juillet 2019, artistes nationaux et internationaux ont défilé à l’Hippodrome de ParisLongchamp. Armé de notre boitier reflex et objectif, on a fait le tour des quatre scènes et du village Lolla. Retour en photo.

Le festival Lollapalooza poursuit son ambition de faire rayonner la diversité musicale qu’elle met en lumière. Les têtes d’affiche, dont de nombreuses exclusivités, côtoient les artistes en développement. Les festivaliers viennent des quatre coins du globe pour découvrir une scène française aussi intéressante qu’éclectique. Un bon moyen de promouvoir la culture française sur un plan international.

Samedi 19 juillet – Jour 1

Bienvenue à la troisième édition parisienne Lollapalooza. Vue sur l’Alternative stage.
Les festivaliers sont déjà chauds pour ces deux jours de folie !
On débute avec le jeune rappeur américain Jaden Smith. Agé de seulement 21 ans, il compte déjà deux opus à son actif dont le dernier est baptisé ERYS. On se pose la question, mais où est Papa ?
Toujours à l’Alternative stage, on enchaîne avec Skip the Use.
Un concert survolté où l’impétueux Mat Bastard a su dynamiser son public.
Oui encore Skip the Use. Notre coup de coeur du festival.
Petite pause au Lolla Chef, espace entièrement dédié à l’art culinaire et accessible à tous les festivaliers. On croise l’incontournable Jean Imbert (à gauche) et le chef pâtissier Yann Couvreur (à droite).
On goûte les plats signatures revisités en exclusivité pour le festival. En photo, Rigatoni Garofalo, sauce Grana Padano et truffe noire du Molise du chef Denny Imbrosi. Et pour le dessert : sorbet fraise avec cookies fraise, fraises fraîches et marmelade fraise du chef pâtissier Cédric Grolet. Un délice !
Après cette charmante pause culinaire, on se dirige vers la Main stage 2 pour écouter l’énergique Jain !
On enchaîne sur la Main Stage 1 avec le groupe de rap marseillais : IAM.
Et on continue avec Orelsan.
Enchainant les titres, on se déhanche sur un rap léger et second degré.
«Ça fait plaisir de vous voir si nombreux. On va prendre un petit moment pour parler» lance le chanteur avant de reprendre Notes Pour Pas Trop Tard.
Orelsan et Phazz alias Adam Preau ont leurs fans.
Sunshine in Lollapalooza.
Avant de clôturer, le rappeur lance “Vous faites quoi ce soir? Vous allez vous coucher? Sautez avant de partir”. Le public a les bases avec Orelsan.
Petit détour par la Tour Eiffel Lolla, la star du week-end!
Notre curiosité, nous amène ensuite au village GREENROOM : Mix Music, Match People. Cette année il revient avec des cabanes ambiancés par des DJ sets survoltés !
La nuit tombe, dans l’ombre du caméraman, le show Twenty One Pilots commence.
Une avalanche de tubes déferle : Heathens, Lane Boy, Holding on to You, Ride, Stressed Out. Malgré la pluie, la foule est en surchauffe.
On enchaîne avec le DJ néerlandais mondialement connu : Martin Garrix.
La mise en scène est spectaculaire. Le final en apothéose. Fin pour cette première journée.

Dimanche 20 juillet – Jour 2

Seconde journée, on commence avec la découverte du Lolla Planète, l’espace dédié au développement durable et à la sensibilisation aux problématiques environnementales.
Le festival propose un ensemble d’animations comme des ateliers de couronnes de fleurs cultivés localement en Ile-de-France! @fleursdecocagne
Atelier Body Painting Naturel avec Yes We Green, friperie et atelier customisation de vêtements de seconde main avec l’atelier Fishbrain.
On se balade près des scènes. La bonne humeur est au rendez-vous au Perry’s Stage.
Lolla, c’est l’occasion de tester de nouvelles associations. Un défilé de tous les styles.
Et la meilleure association est pour la banane et la paire de lunettes vertes !
Pause gourmande, on se laisse tenter par « L’Éclair de Génie » saveur citron yuzu meringué signé Christophe Adam.
A l’Alternative stage, on retrouve Charles Delaporte, contrebassiste, du groupe Caravan Palace. Ils nous offrent un extrait de leur nouvel album « Chronologic ».
Le jeune saxophoniste Victor Raimondeau apporte ses notes de swing.
Et ça marche !
Pendant ce temps là, à la Main stage 1, mais qui regarde-t-on ?
MØ ! En exclusivité cette année sur la scène française, elle nous a fait la surprise de commencer son show parmi le public.
Petite pause auditive devant l’Alternative stage. A Lolla, on pense aussi aux enfants avec le Kidzapalooza, un espace entièrement dédiés aux familles.
Dimanche, il faisait chaud à Lolla… Quoi de mieux qu’une pastèque pour se désaltérer !
D’autres ont choisi la bière. Coucou Norman !
Retour aux concerts. Sur la Main stage 1, Ben Harper revisite ses anciens succès aux cotés de ceux qui l’accompagnent depuis 20 ans : The Innocent Criminals.
On se détend en écoutant le chanteur-guitariste américain jusqu’aux derniers rayons de soleil.
Music, sunset and chill.
Pour leur unique date en France et après 8 ans d’attente, The Stokes fait son grand retour. Le fan club est au premier rang !
La nuit tombe à Lolla et le groupe new-yorkais prend place sur la scène.
Cette bande de vieux copains, de gauche à droite :  Nikolai Fraiture, Nick Valensi, Julian Casablancas et Albert Hammond Jr. Et on oublie pas Fabrizio Moretti, batteur du groupe.
Lors de son concert l’année dernière, il avait dépassé son créneau et essayé de concurrencer le groupe américain The Killers. Cette année Nekfeu fait la clôture du festival sur la Main Stage 2 où il a enflammé le public déjà chaud bouillant. Spotted: Jaden Smith dans l’espace VIP, venu profiter des punchlines du rappeur français. Peut-être bientôt un duo ?!
Lollapalooza 2019 c’est fini ! Ne vous inquiétez pas, le festival revient pour une 4ième édition les 18 et 19 juillet 2020.

 

Photoreportage signé par :  Salomé Piault et Claire Hemery

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.