Ekity sur scène

Trans Musicales 2018, une fièvre incurable

Irrévérencieuses, rythmées et joviales, les Trans Musicales 2018 prennent de l’âge sans aucunes rides. Efflorescence Culturelle a assisté à ce quarantième anniversaire, porté par des concerts que l’on ne se lasse pas de se remémorer

Le constat est sans appel : les Trans Musicales de Rennes continuent de nous faire voyager. Pour avoir un peu de rab’, Efflorescence Culturelle revient en image sur ces quelques jours de festivités. Car si les corps ont bien déserté les lieux, l’âme et l’effervescence du festival sont loin de quitter aussi simplement les esprits.
Deux soirées sous l’œil de notre reporter. 

Ekity sur scène
Ekity Sound au Hall 9, pour les Trans Musicales de Rennes. Crédit : F.L
Le vendredi 7 décembre, soirée sous le sens du rythme : 
Si le vendredi 7 décembre ne désempli pas question rythme, le samedi 8 est, lui, placé sous l’égide de performances scéniques mémorables : 

58 000 curieux ont décidé de se masser à cette quarantième édition des Trans Musicales de Rennes. Une légère baisse, face au record historique de l’année dernière où 62 000 festivaliers avaient poussé les portes de l’ensemble du festival. Retour en 2019 pour voir de quel côté penchera la balance  ?  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.