magic potion

Magic Potion, la guitare dans tous ses états

La Suède est connue pour ses groupes de talent (oui, oui, ABBA) comme Ghost, Europe ou encore Royal Republic. Mais le pays a aussi de nombreux talents cachés : Magic Potion en fait partie.

Après un premier EP « Melt » sorti en 2015 et l’excellent « Pink Gum »  en 2016, le quatuor est de retour avec Endless Graffiti. Comme la pochette du premier album, Magic Potion produit une pop sucrée, dans laquelle les guitares sont omniprésentes. Mais celles-ci sont là pour amener de la douceur, gratter des accords afin d’accompagner la voix du chanteur.

L’album Pink Gum sorti en 2016.

Endless Graffiti et ses dix titres forment l’autoroute du bonheur et de l’insouciance. Quand on écoute l’album, plus rien n’a d’importance, on est transporté. La majorité des titres transpire la bonne humeur.

Des riffs comme ceux de Shock Proof ou See What Happens restent en tête tel un tube de l’été, mais de bonne qualité. Be Around clôt l’album sur une touche de mélancolie, comme pour rappeler que tout ne peut pas être rose dans la vie.

Endless Graffiti, dernier album de Magic Potion.

Bien qu’on croit parfois reconnaître Boy Pablo ou Rex Orange CountyMagic Potion a sa propre pâte, reconnaissable à la première écoute. Coup de cœur véritables pour les titres See What Happens, Light Speed et Soup, pépites d’un album déjà génial.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.