Wye Oak, nom imprononçable mais musique incomparable

Avec un quatrième album sorti cet été mais passé trop inaperçu à cause des tubes de l’été, Wye Oak s’émancipe et conjugue différents styles, au pluriel. Retour sur un groupe indépendant et leur fantastique dernier album, The Louder I Call, The Faster It Runs.

Anciennement baptisé Monarch, le duo a vite adopté le nom de Wye Oak. Du nom d’un arbre âgé de plus de 4 siècles situé dans le Maryland, Wye Oak est un groupe de rock indépendant originaire de Baltimore. Guitare pour la chanteuse, chœurs et claviers pour le batteur, les amis d’enfance sont tous deux multi-instrumentistes. Le batteur, Andy Stack l’est également au sein de EL VY, un autre excellent groupe trop méconnu.

The Louder I Call, the Faster It Runs.

Quel style produit Wye Oak ? Inclassable, à la frontière entre une dream pop et un rock indé plutôt calme. Le groupe est passé maître dans l’art de créer des ambiances musicales atypiques et propres à chaque morceau.

Ce qui est formidable avec la musique de Wye Oak, c’est qu’on y trouve ce qu’on veut. Envie de danser ? Ecoutez The Instrument (on remarquera le sample de Coldplay, reconnaissable à la première écoute). Envie de lire tranquillement ? Le titre Lifer est parfaitement adapté à la situation. Une promenade en forêt ? Join vous plonge dans l’atmosphère apaisante des bois. Les titres et les ambiances s’enchaînent et pourtant, il règne une solide cohérence entre ces 12 titres.

Coup de cœur pour le titre Symmetry et sa rythmique d’enfer. Espérons que la musique de Wye Oak traversera autant les âges que son arbre homonyme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.