Lush, l’excellent premier album de Snail Mail

Le 8 juin sortira le premier album de l’américaine Snail Mail. Nouvelle signature du label Matador Records (Queens of the Stone Age, Kurt Vile, Sonic Youth ou encore The New Pornographers), la jeune chanteuse est plus que prometteuse.

Lindsey Jordan est originaire de Baltimore. Elle écrit ses premières chansons alors seulement âgée de 15 ans. Ces quelques musiques aboutiront à son premier EP, Habit, sorti en 2016. Son premier album Lush, promet de l’exposer aux projecteurs tellement il est réussi et prometteur.

Ouvert par un morceau d’intro court mais sublime, le single et futur tube Pristine pose ensuite les bases d’un album audacieux et cohérent.

Le lumineux Speaking Terms prend la suite, suivi du second single de l’album, Heat Wave. Plus rock que les précédents morceaux, Heat Wave fait la part belle à la guitare grâce à un solo simple mais efficace.

L’album alterne parfaitement entre morceaux calmes et enjoués. La guitare cristalline traverse les morceaux, rares sont les fioritures et effets. La voix claire de Snail Mail entretient un compromis entre mélancolie et bonheur simple.

Plus long morceau de l’album, Stick est lent et s’écoute en flânant sur la plage. Prenant la suite, le troisième et dernier single de Lush s’intitule Let’s find an out et est une belle ballade musicale et ensoleillée.

Tout au long de l’album, les chansons respirent les grands espaces, aérés et vastes. On sent et entend l’ambiance des étés au soleil, avec l’océan devant soi grâce aux titres, Deep Sea ou Heat Wave, mais aussi l’esthétique visuelle bleutée du disque et de ses clips.

Lush, premier album de Snail Mail.

Le très indie pop Golden Dreams fait écho au morceau précédent, suite de la ballade au bord de la mer. Full Control est, comme son nom l’indique, efficace et maîtrisé. Ce sera très certainement le second tube de l’album, parfaitement calibré pour les charts.

Juste avant de terminer l’album, on remarquera la présence de cor à la fin de l’aérien Deep Sea. L’album se clôt sur Anytime, une note de gaieté mêlée à de la nostalgie, en écho à l’ensemble de l’album avec uniquement Lindsay Jordan et sa guitare.

Let’s find an out

Au final, l’album est parfait pour s’évader, dans ses pensées ou ailleurs, jusqu’au bout de la nuit, à l’instar de Lindsey Jordan quand elle écrivait ses chansons. Lush est un album d’indie pop-rock mais qui ne tombe dans aucun piège commercial. La sincérité et l’innocence de Snail Mail font de cet album une merveille, sorte de passage de l’adolescence à l’âge adulte. Entrée réussie dans la cour des grands.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.