La belle découverte Halo Maud

Première partie de Baxter Dury durant toute sa tournée, Halo Maud sortait le 22 janvier son premier EP, lumineux, inspiré et encore plus magistral sur scène. On vous raconte son dernier concert en banlieue lyonnaise.

Nous sommes le jeudi 1er mars, à Feyzin tout proche de Lyon. Précisément à l’Épicerie Moderne, une salle de musiques actuelles. Un public majoritairement composé de quarantenaires venu écouter Baxter Dury se masse devant la scène qui accueillera la première partie de la soirée. Elle s’appelle Halo Maud (Maud Nadal de son vrai nom, ex-guitariste de Moodoïd) et elle arrive quelques minutes plus tard.

Halo Maud
Halo Maud. Crédit photo : Fred Lombard

Le set interprété est porté par l’EP intitulé « Du Pouvoir », entre pop planante et électro à la française. Le titre éponyme ouvre l’EP et reste facilement en tête, un air de tube à écouter sur la plage. Le second, « Baptism » est teinté de sonorités africaines mais reste dans l’esthétique planante du projet. « À la fin » est marqué par une batterie terre-à-terre faisant écho à la voix planante d’Halo Maud. Le concert se clôt sur le titre « Dans la nuit », calme et aérien. Final parfait. Faussement timide sur scène, la chanteuse joue parfaitement son rôle de meneuse et assure à cent pour cent. Les jeux de lumière mettent complètement en valeur la beauté et l’ambiance des titres joués. Mince, le concert est trop court ! Mais première partie oblige, Halo Maud laisse place au dandy Baxter Dury qui, on vous le donne en mille, assurera totalement, entre schizophrénie scénique et verres de vin à répétition.

On attend maintenant l’album d’Halo Maud et fort heureusement, lui et sa tracklist sont déjà annoncés : 25 mai pour 12 titres dont un, « Tu sais comme je suis », est déjà disponible sur toutes les plateformes de streaming musical. Après une tournée bien remplie aux cotés de Baxter Dury, Halo Maud se lancera à l’assaut des festivals d’été : le 20 juillet au MIDI Festival à Hyeres, ou le 19 mai encore au Great Escape Festival à Brighton. Sans oublier en première partie de Phoenix (♥) à la Gaïeté Lyrique, à Paris, du 26 au 31 mai. Une multitude d’occasions de la voir sur scène.

Laisser un commentaire