Superorganism

De Gorillaz à The Avalanches : la belle découverte Superorganism

Superorganism est un groupe créé tout récemment et faisant déjà preuve d’avant-gardisme musical, calibré entre deux créneaux appelés la pop et l’électro.

Comme indiqué sur leur page Facebook, Superorganism est originaire de « everywhere ». Ce projet musical né il y a moins de 6 mois attise la curiosité. Composé de 8 membres venant du Japon, d’Australie ou d’Angleterre, le jeune groupe nous entraîne dans son univers déjanté et cosmopolite.

Avec un son très pop ponctué de touches électroniques, le dernier titre en date, Something For Your Mind, a tout d’un tube en devenir. S’appuyant sur le sens de la mélodie de nos bien-vénérés Gorillaz et rendant un bel hommage à la verve de The Avalanches, Superorganism s’est rempli de riches influences. L’avenir s’annonce radieux.

Programmé aux Transmusicales

Toujours pas d’album à l’horizon mais des dates européennes s’accumulent sur leur agenda. Parmi elles les Transmusicales (toujours à Rennes), le London Calling festival d’Amsterdam ou encore le Primavera club de Barcelone. La liste va encore s’allonger.

Seulement trois titres disponibles et chacun possède son originalité : Superorganism développe peu à peu son propre style musical. Vous avez demandé à avoir le tournis ? Avec un clip en mise en abîme en continu, Nobody Cares assoit le coté calme de Superorganism. Muni d’un clip bien barré, Something For Your Mind, le titre emblématique du groupe fait la part belle aux sons pop. La simplicité de It’s All Good fait sa force. Avec des airs de We Are Match, le titre nous promène dans un road trip serein.

Signé dans le label des Arctic Monkeys

Récemment signé par le label Domino (Arctic Monkeys, The Kills et Francois & The Atlas Mountain), le collectif fera à coup sûr parler de lui aux Transmusicales de Rennes, une date plus qu’importante qui peut prédire le prolongement de leur tournée jusqu’à la rentrée 2018. Car ce n’est une surprise pour personne… Le public sera parsemé de programmateurs de festivals d’été. A eux donc de jouer.

Mise à part la musique, Superorganism met en avant sa singularité avec un site Internet atypique. A base d’orques et de références geek, le développeur du site, Björn Flóki, a voulu sceller l’identité visuelle du groupe. On n’est pas près de l’oublier. Bref, un groupe à suivre d’ultra près !

Laisser un commentaire