Heliums : le coup de classe de la pop française

Il est de ceux qui vont prochainement compter sur la scène de la pop française : Heliums, le projet de Baptiste et Sarah, un duo d’amoureux tant dans la fiction musicale que dans la réalité.

heliums
Crédit photo : Arié.

Ils (Sarah et Baptiste) sont discrets et mignons lorsqu’on entend pour la première fois leur voix au micro de Radio VL il y a de ça quatre ans, en 2013, à qui ils offrent une jolie reprise du titre Stop Crying Your Heart Out des Oasis. Depuis les années ont passé sans pour autant rouler en continu, le couple et match musical s’octroie quelques mois sans dates de concert. Sûrement pour retaper plus fort les mois suivants. En découle la sortie de leur premier EP intitulé No Home, composé de quatre titres, prévu pour demain, lundi 16 octobre. Un premier disque est toujours celui du défi, où on se dit : « Jusqu’où ça peut nous amener ? » Quitte à parfois faire le bide. Cette nuit du dimanche à lundi va sans doute donc leur paraître longue.

Heliums est un projet musical qu’on aurait aimé connaître depuis le début. Mais on se rattrape aujourd’hui, et on persiste à penser que No Home n’est que le début d’une carrière déjà très entamée. Leur univers rocambolesque narré en anglais par la voix de Sarah qui allonge chaque syllabe et finit par se poser sur une bande sonore électronique concoctée par Baptiste (aussi sur la production de l’EP). Le premier titre Never Rest résonne comme une complainte nocturne, Glass célèbre la nuit euphorique, Bastards et Revenge font danser jusqu’à l’aurore. Un disque nocturne définitivement éclairé à la lueur des étoiles.

Laisser un commentaire