coup de coeur aout

Nouveaux coups de cœur à connaître absolument #29

Août. Fin de vacances, les valises retournent à la cave ou au grenier, les dernières couleurs données par le soleil s’estompent, le soleil fuit, cherchant à se coucher plus tôt. Mais nous, non : jusqu’à pas d’heure, on a continué à fouiller Youtube, Bandcamp, Soundcloud, les mails qui nous ont été envoyés. Et on a dressé notre sélection de coups de cœur.

Nothing But Thieves

nothing but thievesDeuxième single du deuxième album « Broken Machine » (prévu pour le 8 septembre), ce nouvel extrait du groupe britannique ne change en rien l’aspect tendre et torturé que l’on retrouvé déjà dans les précédents titres. « Sorry » semble suivre le rythme d’Amsterdam mais s’en détache par des tonalités plus sombres. L’interprète Conor Mason nous enchante avec cette rage qu’il contrôle toujours avec brio. Le groupe sera à voir absolument à Paris le 9 décembre au Café de la Danse.

Wiki

WikiA moitié irlandais, à demi-portoricain, Wiki, né Patrick Morales, est l’un des principaux piliers du rap outre-Atlantique, connu pour être le chanteur du groupe de hip hop new-yorkais Ratking. Avec son congénère Hak (Hakeem Lewis de son vrai nom) et membre du groupe, il passe son adolescence à écouter de la musique, draguer les filles et à multiplier les « dumb shit », ce qu’il explique à l’excellente revue The Fader. Suite à quelques mésaventures, il perd trois ou quatre de ses dents de devant. Il n’éprouve pas le besoin de les remplacer – ce qui ne l’empêche pas de chanter – et à 17 ans, il fonde son groupe à trois, Hak (qu’il a quitté depuis) et Sporting Life. Dix singles, deux EP et un album plus tard, il lance sa carrière solo avec son album « No Mountains in Manhattan » sorti le 25 août. Avec cet opus, Wiki voulait explorer le cours de la vie, l’addiction, les coups durs, les montagnes russes (et celles de Manhattan) d’une existence. Un album évocateur.

Haux

hauxHaux, ce producteur américain de musiques électroniques, a pour péché mignon Jimmy Eat World, groupe populaire américain de rock alternatif. Repéré l’été dernier avec son deuxième EP « All We’ve Known » inspiré par des paysages familiers des Berkshires où il a grandi, il nous livre à nouveau ses secrets à travers des ballades folk portées par une électro nébuleuse avec son dernier titre « Cologne », sorti le 18 août. Très doux, Woodson Black, nous guide dans un voyage apaisant, et sa musique pourrait, sans surprise se retrouver en guise de bande-son dans de grandes productions de cinéma. Pour son dernier film dramatique Call Me By Your name, le réalisateur Luca Guadagnino l’a déjà adopté.

Danya Vodovoz

Danya VodovozDepuis juin, le musicien germano-russe Danya Vodovoz nous tease à coup d’avant-premières de ses morceaux prochainement à l’affiche de son nouvel album « Motion Machine », prévu pour la rentrée. Et bien nous, c’est « Horizon », sa dernière mise en ligne le 17 août, qui nous a mis en émoi. Sa sortie a été accompagnée d’un clip ultra-coloré qui donne le tournis, une vidéo en animation mise en pièce par l’artiste russe Arsen Narsibulin. Sur un fond de basses électroniques qui tournent en mode looping, Danya fait ressurgir un saxophone qui nous livre ses complaintes, un soir d’été. Savoureux !

SuperParka

SuperParkaMoitié de We Are Match, SuperParka est la réincarnation de ce groupe français malheureusement récemment enterré. Tout premier single sorti le 29 août, « Girl » fait renaître l’inventivité agrémentée de mélodies enjouées qui avait fait connaître We Are Match. Avec un titre pourtant banal, des belles trouvailles donnent envie d’espérer un album prochain. Muni d’un clip minimaliste et bien barré, le groupe pimente la rentrée 2017 et nous fait croire en cette année musicale. Projet à suivre !

Tom Misch

tom mischRéalisé avec le soutien de ses fans qui lui ont envoyé des vidéos, le clip entièrement collaboratif de Tom Misch « South of The River » est sorti le 23 août sur les plateformes de streaming musical. Le londonien de 22 ans clame-t-il son amour pour la Tamise, fleuve qui s’écoule au pied de Londres ? C’est en tout cas sur un titre euphorique, disco dansant que l’anglais nous a conquis. Que ce soit devant un cours d’eau ou au bureau, on apprécie tout autant  ce titre. Notons qu’il est à l’affiche du festival Pitchfork, le 4 novembre prochain à Paris.

Myth Syzer

myth qyzerHamza, Bon Gamin et Muddy Monk nous donnent envie de chanter toute la nuit avec Myth Syzer qui prend le micro dans son dernier titre « Le code ». Accoudé à la portière de son bolide, il répète, pensif, ce refrain qui nous a accompagné durant nos beaux jours d’été. Assorti de ses amis qui ont chacun un univers bien à eux, Myth Syzer les réunit sous un dénominateur commun prenant par moment des teintes d’Etienne Daho comme dans son mix à retrouver ici. « Le code » annonce sa release « Bisous » qui sortira dans quelques semaines, d’ici la fin de l’automne.

Rae Morris

rae morrisCela faisait depuis deux ans que Rae Morris n’avait pas proposé des nouveaux titres depuis son debut album « Unguarded ». Son retour avec le titre « Reborn » sonne comme une renaissance. Toutefois, Reborn suffit à réjouir les fans et attire par ce tourbillon acoustique qui tourbillonne sans fausse note. Les cloches semblent annoncer un deuxième album toujours influencé par l’univers pop-électro.

Far From Alaska

unlikelyPassés par le Download festival parisien où ils ont fait forte impression, Far from Alaska sortait son deuxième album, « Unlikely », le 4 août 2017. Album bestiaire et ambitieux, chaque chanson réussit à retranscrire une ambiance liée au titre : percussions junglesques sur « Monkey », ambiance far west pour « Armadillo »… On est vite pris au jeu de déceler les clins d’œil glissés dans les chansons ! Marqué de fabrique rock et le tout ponctué d’électro, cet album est appréciable à tous les points de vue. À mettre entre toutes les mains.

Tyler Hilton

Tyler HiltonDécouverts dans la série américaine One Tree Hill (Les frères Scott), Tyler Hilton et Kate Voegele sont de retour depuis le 14 août avec un nouveau single « Overtime », qu’ils ont co-écrit en 2016. Ce titre à la mélodie douce est idéal pour bercer nos soirées de fin d’été. Et étonnamment, parce qu’on n’avait pas pu le constater dans la série, on découvre que leur voix s’accordent parfaitement (ici, en version acoustique pour The Attic Sounds). Depuis la fin de la série, achevée 2013, les deux artistes ont tracé discrètement leur chemin et s’affichent sur la scène de quelques festivals américains. Après avoir expérimenté chacun de leur coté une carrière en solo, Tyler Hilton et Kate Voegele semblent vouloir continuer leur carrière à deux. C’est ensemble que depuis 2015, ils se produisent en tournée, passant par la même occasion à Paris, au Trabendo en mai 2016. Ils la poursuivront en décembre en Australie.

Joffrey De Dios Miguel
Adrien Chuttarsing
Camille Dalicieux
Basile Hervé
Lucile Moy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *