vieilles charrues playlist

On s’est fait notre playlist des Vieilles Charrues

Tout bon voyage doit être accompagné par de la musique. Parce que tu le sais que les Vieilles Charrues c’est un voyage. Si en plus tu as choisi l’option camping, tu vas marcher plus, pas beaucoup dormir, attendre, courir entre les scènes, et perdre ta voix en chantant. Alors pour t’y préparer, on t’a concocté une playlist à écouter avant et pendant ton festival.

C’est jeudi, tu débarques aux Vieilles Charrues. Tu sais que le premier gros morceau du week-end c’est FEDER. Pour te plonger de suite dans l’ambiance, passe toi son tube « Goodbye ». Et kiffe-le. Parce qu’on a tendance à l’écouter sans vraiment prêter l’oreille à ses notes envoûtantes deep-électro qui ont conquis le monde entier.

Mais comme les Vieilles Charrues n’est pas n’importe quel festival, PNL jouera la suite de la programmation. Histoire de faire monter l’hystérie. Alors cale toi avec « Béné » dans tes écouteurs. Si tu ne l’as jamais entendu, c’est le mix génial d’un rap et de sonorités reggae, un groupe phénomène du rap français.

Vendredi midi. Tu te poses avec un sandwich devant les grilles pas encore ouvertes du festival. Tu t’ennuies dans l’attente de te trémousser devant du bon son. Pourtant t’es avec tes potes depuis 24h. Mets donc « Lemon » de Bachar Mar-Khalifé. Ça tombe bien, tu vas le voir juste après sur la scène Grall.

Comment faire notre playlist sans évoquer ce moment ou tu ne sauras quoi faire durant ta longue, très longue attente aux toilettes. Seul(e). Ta hantise. Et nous ne sommes que vendredi. La grande soirée n’a pas encore commencé. Remotive-toi avec ce son de MHD, jeune révélation de l’afrotrap, et son rythme africain si entrainant.

Samedi. Il pleut, tu marches dans la boue, première gueule de bois. Tu commences à te dire que t’irais bien prendre une bonne douche. Mais tu sais que cela va être une épreuve du combattant. Alors, défoule toi avec M.I.A.

En plus, tu t’es fait devancer par ton pote. La paresse t’envahit. Tu décides de rester sous ta tante à écouter le bruit de la pluie. Pour passer le temps, tu te souviens de l’album de Møme. En boucle ! Mais n’oublie pas, le Niçois monte sur scène au début de la nuit.

Après une journée de samedi où tu auras bien rechargé tes batteries, tu es de nouveau gonflé à bloc pour ce dimanche. Tu sais que c’est la dernière journée avant au moins un an dans ces champs de Carhaix. Pour un réveil en douceur, laisse La Femme te murmurer ses chansons…

Fin d’après-midi, lâche ta tisane et écoute Colorado. Un groupe breton, enfin !

Dimanche soir. T’en peux plus. Mais t’en veux encore. Juste avant de finir ton week-end en beauté, sors de ta PLS, tu vas te taper DJ Snake, le clou du festival. Alors glisse-toi tranquillement dans le rythme avec « Here comes the night », car effectivement, la nuit tombe sur le Finistère.

Texte : Loris Bavaro
Enora Le Nôtre
Crédit photo : Caroline Guillaume pour Efflorescence Culturelle/Vieilles Charrues 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *