Banks nous manque déjà

Après deux ans d’absence dans nos salles françaises, et une tournée en première partie de The Weekend, Banks était mercredi dernier à la Cigale à l’occasion de son Altar Tour.

Jillian Rose Banks est une chanteuse et compositrice R&B autodidacte originaire du comté d’Orange en Californie. Elle s’est faite remarquer en 2013 par Zane Lowe (BBC) après avoir posté ses titres sur Soundcloud.

En 2014 elle sort son premier album Goddess, qui dessine l’ossature de l’univers artistique de Banks ; une musique sincère qui pousse à l’introspection avec des productions aux sonorités surprenantes de ShlohmoTotally Enormous Extinct Dinosaurs, Sohn et Lil Silva. C’est deux ans plus tard, en fin-2016, que Jillian nous délivre son album sophomore The Altar.

Diplômé en psychologie, Banks évoque souvent les souffrances et les frustrations causées par les relations humaines, nous fait part d’expériences vécues, dans une musique magnétique, proposant une catharsis à nos états d’âme contemporains.

De ce fait, Banks entretient une relation très forte avec son public. En 2014, elle fait le choix de partager son numéro de téléphone sur les réseaux sociaux pour « pouvoir discuter naturellement avec les gens, sans les yeux de milliers de personnes posés sur la discussion ».

Ce jour-la Banks performait après Azekel, artiste anglais ayant travaillé notamment avec Massive Attack. Le concert démarra dans le noir par des nappes de synthé et la voix de Jillian. L’artiste commença par son électrique Poltergeist, accompagnée  de deux danseuses, exécutant une chorégraphie rappelant FKA Twigs. S’ensuivirent ensuite les titres Fuck With MyselfGemini Feed et Traiwreck toujours dans la même énergie.

@ Thomas Saminada

Tout à coup, les lumières prennent une teinte rouge, Banks se met de trois quarts et c’est la pochette de son premier album Goddess qui apparaît sur scène. Le début de Waiting Game retenti, un titre symbolique car c’est en partie lui qui a fait connaître la chanteuse avec Before I Ever Met You en 2013.

@ Thomas Saminada

La chanteuse marqua une courte pause avant Better, pour nous confier que c’est une chanson particulièrement chère à ses yeux et que la progression des accords soulève des émotions au plus profond d’elle même. Banks nous offre une version live inédite du titre après nous avoir demandé de ranger notre téléphone pour ce petit moment.

Better est un single sorti en 2015, qui marque une rupture par rapport à Goddess et nous montre une nouvelle facette de l’artiste. Cependant ce titre ne fut — à notre plus grand malheur — pas présent dans le deuxième album. La production est signée Lido, producteur norvégien récemment récompensé d’un grammy en tant que producteur associé pour le dernier album de Chance The Rapper. Il a produit également Gemini Feed, le titre ouvrant The Altar.

Le public s’était organisé à l’avance sur les réseaux sociaux pour faire une surprise à Banks en allumant les lumières des téléphones lors de son titre Mother Earth. Ce fut un moment inoubliable pour tout le monde, y compris pour la chanteuse, visiblement très émue.

You left me speechless Paris. My heart is completely full.

A post shared by BANKS (@hernameisbanks) on

Vous pouvez suivre les aventures de Banks sur Facebook, Instagram ou bien lui envoyer un petit sms au (323) 362-2658 !

Crédits photo : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *