When We Rise

When we rise, la minisérie qui lève les tabous

Lundi, ABC lançait sa nouvelle minisérie : When We Rise. Diffusée en 7 parties jusqu’au 3 mars sur la chaîne américaine, celle-ci promet de faire du bruit.

When We Rise, c’est l’histoire des luttes homosexuelles américaines depuis 1969. La date n’est pas choisie par hasard. Si 1969 nous fait songer à Gainsbourg et son année érotique, celle-ci est aussi synonyme d’un début de révolution pour la communauté LGBT. Dans la nuit du 27 juin 1969, des milliers d’hommes et de femmes sont dans la rue. Ils manifestent pour les droits homosexuels. Ces émeutes démarrent à Stonewall Inn, un bar américain de New York, l’un des seuls bars gay de l’époque. Le « Gay Power » est à l’honneur.

Ainsi, la minisérie retrace les événements et mouvements majeurs qui ont fait évoluer les droits homosexuels jusqu’à nos jours, et plus précisément le 25 juin 2015, date de la légalisation du mariage gay et lesbien aux Etats-Unis. On suit différents protagonistes dans leur lutte personnelle et politique.

Il y a Roma, jeune féministe qui découvre la difficulté de s’imposer en tant que femme et lesbienne au sein de mouvements féministes à San Francisco. Ken, lui, sert pour la marine mais se voit obligé de retourner au pays, où il a du mal à s’acclimater. Et puis il y a ces jeunes qui doivent faire face à leur famille, qui assistent à des scènes de violences policières contre les homosexuels… Ils se retrouvent confrontés à la dure réalité de la vie homosexuelle des années 70 aux Etats-Unis.

A travers sa minisérie, Dustin Lance Black livre aussi un documentaire puisque l’histoire, inspirée de récits de vie, est rythmée par des images d’époque. On y voit, en noir et blanc ou en couleurs, l’ampleur des manifestations. Le scénariste a eu une conscience précoce de son homosexualité, qu’il fait ressentir dans When We Rise. En 2009, il a reçu l’Oscar du meilleur scénario original.

When We Rise, Dustin Lance Black l’a réalisé avec celui qui apparaît être son partner in crime, Gus Van Sant. Ils avaient déjà travaillé ensemble sur le film Harvey Milk, un biopic sur l’histoire de cet homme politique américain qui militait pour les droits civiques des homosexuels dans les années 1970.

Une minisérie à laquelle on dit « OUI » ! A la fois historique et romancée que l’on pourrait qualifier de leçon de vie, When We Rise touche et sensibilise pour une cause toujours sujette à débat à l’heure actuelle. Diffusée en quasi-simultanée sur Canal + séries, la série semble aussi avoir séduit le public français :

Justine Leblond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *