Lucky Luke par Morris

Sur Arte : « Lucky Luke, la fabrique du western européen »

Le dernier documentaire de Guillaume Podrovnik se penche sur l’univers de Lucky Luke créé par Morris. Il sera diffusé aujourd’hui à 17 h 35 sur Arte. A voir !

L’année dernière à la 43e édition du festival de la bande dessinée d’Angoulême, Guillaume Podrovnik a profité de la présence de tous les géants de la BD pour lancer le tournage de son documentaire intitulé « Lucky Luke, la fabrique du western européen ». Il sera diffusé cet après-midi à 17 h 45 sur la chaîne Arte. Et on y apprend pas mal de choses sur son auteur, la censure de la bande-dessinée à l’époque par l’Eglise et sur cette inspiration du western belge calquée sur le modèle américain.

Asterix et Lucky Luke

Cette année Lucky Luke fête ses 70 ans. C’est en 1946 qu’un dessinateur brillant nommé Morris a couché sur le papier les premiers traits du personnage qui tirait plus vite que son ombre. Instinctivement, le dessinateur franco-belge, avait fait ressembler son cowboy à Gary Cooper, un acteur qui a joué dans le plus de westerns inimaginables. On se surprend aussi à capter seulement maintenant que la tenue de Lucky Luke est en fait aux couleurs du drapeau belge. Puis, dans les années 70, René Goscinny le fameux créateur d’Asterix et Obélix, est mandaté par la revue Spirou pour scénariser et mettre en récit les coups de crayon de Morris.

Ce n’est qu’à ce moment-là que Lucky Luke arrive en France avec tous les scandales qu’occasionnent un personnage européen inspiré par le western américain (et l’exception culturelle française). Un temps refusé, puis après accepté et ensuite critiqué par l’Eglise parce que Lucky Luke pervertissait la jeunesse (selon elle), le cowboy est désormais le plus célèbre du monde.

Laisser un commentaire