Nouveaux coups de cœur musicaux à connaitre absolument ! #17

Tous les mois, on revient vous aérer la tête de nouvelles sonorités à écouter absolument. Ce sont nos découvertes, nos orgies d’oreilles. Et c’est sur Efflorescence Culturelle que ça se passe.

Hir*shima m*n am*ur

hir*shima m*n am*urL’homme Intérieur est le premier album du groupe de post-rock Hir*shima m*n am*ur originaire de Fumel, dans le Sud-Ouest de la France. Sorti en 2015 après l’édition d’un premier EP en 2009, leur dernière création n’a pas de successeur prévu pour 2016 mais on se délecte encore et encore de leur délicieux album qui embaume notre imaginaire d’images furtives. Écoutez le titre Le film est terminé (un récit autobiographique) et Exercice d’équilibre (qui nous fait penser à Mickey 3D et au groupe français énervé Démago). Hommes d’extérieur ou d’intérieur, cet album est le vôtre.

Silens

SilensSilens, c’est un projet « complexe » imaginé par trois mecs. Une base de groove avec Sarkis, des rythmiques funk blues à la Gibson avec Max’Him et Laise à la boîte à rythme. Ils viennent de Paris et ils font des concerts privés à la Butte Chaumont. Ils ont à peine 1 100 likes sur leur page Facebook qu’on crie déjà à l’arnaque : mais à côté de quoi est passé le public ? Luna Silenti, c’est le nom de leur nouvel EP qu’ils ont sorti début août (écoutable sur Soundcloud) et on est déjà fans de leur savoureux, efficace et élégant son électro.

Dead Sea

dead seaOn aurait pu oublier leur concert parisien du 25 juin au Point Éphémère. On aurait pu. Mais ça ne s’est pas passé comme ça. Le concert nous a marqués et impossible de se rappeler pourquoi. Puis on est allé mettre un pouce sur leur page Facebook parce que depuis on les aime. Peut-être un peu trop. Voilà comment ils se décrivent : « Une tempête de pluie et de cristaux sur la mer morte. Suivez le prophète. » Il y a un an, ils ont sorti un premier EP de démos qu’on peut (encore) écouter sur leur page Soundcloud.

Magnetic Ensemble

magnetic ensembleMagnetic Ensemble regroupe des artisans d’un battement humain,  le relâchement et la transe. Du « dancefloor fantastique », de la « transe technoïde à la main », voilà comment leur attaché de presse les définissent. Ils seront en concert le 1er septembre au festival Jazz à la Villette à l’occasion de la sortie de leur deuxième EP le 7 octobre Victory. Surtout n’hésitez pas le plongeon sur leur disque. C’est recommandé par la rédaction.

Samaris

samarisLes membres du groupe Samaris viennent d’Islande, de Reykjavík. Ils se sont illustrés en deuxième partie de concert de Dead Sea au Point Éphémère, le 25 juin. Samaris est le nouveau poulain du label indépendant Anglais One Little Indian qui abrite dans sa collection d’artistes chouchous Ásgeir, Wild Palms ou encore The Computers. Les islandais ont sorti le 10 juin leur album Black Lights, de l’électronica sacrément fraiche et addictive.

Chamberlain

ChamberlainChamberlain : on trouve que ça a un nom de parfum, pourtant si on ne connaît pas l’odeur personnelle de ses deux géniteurs Lillois, on peut vous dire que leur musique sent bon le succès très proche. Peut-être seront-ils déjà sur toutes les lèvres d’ici leur concert le 14 octobre au MaMA festival à Paris, mais on peut d’ores et déjà annoncer que  Damp Suns, l’opus qu’ils s’apprêtent à sortir le 4 novembre va bouleverser la scène de la deep house au vu de leurs dernières réalisations. Un OVNI.

Roni Alter

RONI ALTERRoni est ne artiste israélienne qui vit en France depuis 4 ans. Elle vient de sortir en avril son premier EP éponyme. Son univers à mi-chemin entre Norah Jones pour le côté jazz et Lana Del Rey pour les influences pop, propulse au de-là des clivages musicaux. Roni essaye de se départir des frontières musicales et c’est bien pour ça qu’on tombe amoureux de sa musique. Fille d’un père compositeur de musiques de films et cinéaste, d’une mère comédienne, Roni Alter est née artiste. Littéralement. Et ça s’entend dès les premières notes.

Talune

gabarit illustrator copy copieIl y a des fois où il vaut mieux passer après les travaux qu’avant ou pendant, histoire de constater les changements que les lieux ont subi. Ce fut le cas avec Talune, le projet de François Le Roux qui joue avec sa guitare acoustique des airs inspirés du groupe Villagers, la parfaite bande son folk de notre film préféré. En 2015, il s’entoure de Romain, Thibault et Johan, à Angers, pour composer Houle, le deuxième EP de Talune qui sortira en février 2016. La musique est prenante et on se surprendrait à l’écouter lors d’une lecture de roman ou posé devant un rivage. On est tombés amoureux de la pochette photographiée par Elsa Beaumont et arrangée par Margaux Kervarec. On se croirait au Roussillon avec son ocre flamboyante et rien qu’à l’évocation de ces souvenirs, on se laisse aller.

Yuko Yuko

Yuko YukoDrôle d’histoire qu’est celle de Yuko Yuko, un groupe Néerlandais. Elias Elgersma, le chanteur à  peine vingtenaire du groupe s’est fait remarquer en 2012 par quelques blogueurs musicaux mexicains. Voilà que quatre ans plus tard, le jeune Néerlandais sort son premier album avec sa formation Yuko Yuko. Sorti sur le label Field Mates Records, l’opus More Than A Facebook Friend va vous rappeler que dans la vie, y’a pas que Facebook qui compte (tutut). Recommandé si vous aimez déjà Only Real, Ariel Pink et Mac DeMarco.

John Doe’s Unbelievable Suicide

John Doe's Unbelievable SuicideRetenez votre souffle et prononcez John Doe’s Unbelievable Suicide 6 fois de suite. Ça y est ? Non ? Vous êtes alors autant paumés que nous dans la prononciation du nom du groupe. D’ailleurs, si nos confrères les webzines musicaux chantent à tue-tête que c’est de la pop folk, en regardant de près : where is folk ? Plutôt pop, le groupe a sorti un album (pop) en juin intitulé A Few Years Before. Financé par le peuple (du crowdfunding sur KissKissBankBank) et autoproduit, autoécrit et autoréalisé, l’album n’est vraiment pas passé inaperçu pendant ces vacances d’été.

Laisser un commentaire