Animal Kingdom, une famille à l’état sauvage

Flics vs.  criminels, gentils vs.  méchants, l’éternel affront. Tout n’est pas si simple, le cœur a ses raisons que la raison ignore et c’est exactement ce qui va vous faire adorer Animal Kingdom.

À l’ombre du soleil californien, se cache « J  » qui à la suite de la mort de sa mère est recueilli par sa grand mère Smurf et ses oncles Baz, Craig et Deran. Il rentre alors dans cette famille hors du commun que sont les Cody.

Comme le disait si bien Tolstoï « Les familles heureuses se ressemblent toutes; les familles malheureuses sont malheureuses chacune à leur façon. » Tout au long de cette première saison d‘Animal Kingdom, les failles de chacun vont être exploitées. L’image de la famille formidable unie dans le crime va rapidement s’estomper pour laisser place aux problèmes personnels de chacun.

Les Cody sont une famille certes mais ce sont avant tout des criminels, vous allez donc pouvoir assister à des scènes d’action hors du commun. Entre action, passion et drame, il n’y a qu’un pas et c’est ce que nous offre Animal Kingdom.

Animal Kingdom
Animal Kingdom © TNT

Inspiré du film australien du même nom (NDLR : qu’il n’est pas indispensable d’avoir vu avant de commencer la série), la série se dote d’un casting de rêve avec Ellen Barkin (Smurf) en tant que marâtre insatiable, Scott Speedman prend le rôle de Baz et enfin on (re) découvre Finn Cole (Peaky Blinders) dans le rôle de « J ».

Si vous cherchez toujours une série à bingewatcher avant la rentrée, vous savez quoi faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *