nathan cahen behind the film

Nathan Cahen revient avec un nouveau (beau) documentaire

Nathan Cahen, un très bon réalisateur français qu’on soutient depuis le début, revient avec Behind The Film, son premier long-métrage documentaire tourné en Floride.

Il est l’un des jeunes réalisateurs que la France a de plus cher. Nous lui avions consacré un article à ce propos l’année dernière, en juin. Quelques mois plus tard, en décembre, Nathan Cahen, le réalisateur nomade est invité par Germain Kaeten sur le tournage de son premier film Lights On A Beating Heart dans la ville de Sarasota en Floride.

« A l’origine, j’avais été engagé par le réalisateur du long-métrage pour faire un making of », se rappelle Nathan Cahen. Un long-métrage indépendant franco-américain et presque autoproduit, Huis Clos étant la société de production qu’il a co-crée. L’idée du scenario est originale, grandement influencé par David Lynch et ses séquences de routes américaines interminables (dédicace à sa collaboration avec Lykke Li), Germain Kaeten retrouve en Floride un endroit qui l’inspire, Sarasota étant une terre mythique du cinéma. Au final, il tournera un film en langue française essentiellement tourné en plan-séquence. En Floride, Nathan fera la rencontre de l’équipe de son pote Germain. Et le casting est de qualité, avec des jeunes pousses françaises du cinéma, comme l’indique le magazine Clap Mag. Quarante personnes, en tout, sur le tournage. Le rêve du cinéma américain n’est plus qu’à portée de main.

Behind The Film, c’est le nom du making of de Nathan Cahen et on reconnaît ici son style avec ses plans-séquences et sa voix posée en off en guise de narration. Une voix sourde et puissante qui distille quelques souvenirs du tournage ; un journal de bord. Son premier film de 26 minutes autoproduit sera diffusé fin août sur sa chaîne Vimeo.

SET 🎥🇺🇸 #behindthescenes #movie #sarasota #documentary #Work

A post shared by Nathan Cahen 🎥 (@nathancahen) on

 

Laisser un commentaire