Nawak, Acé : le dessin de presse VS l’islamophobie

Dossier: Nawak, Acé: le dessin de presse VS l’islamophobie

 NAWAK

Amuser la galerie, c’est comme ça que Nawak commence sa biographie. Il débute sa carrière de dessinateur de presse en 2013 en choisissant de lutter contre les discriminations et de défendre les droits humains, tout en s’amusant des hommes politiques. Mais surtout, il brosse fréquemment la vie trépidante de son chat. Très apprécié par les Français et actif sur les réseaux sociaux, les dessins du trentenaire sont régulièrement publiés sur Yagg et Le PlusMais l’hiver dernier, Christine Boutin avait déjoué la règle des droits d’auteur en illustrant son ouvrage Les Insolences de Christine Boutin avec les caricatures de Nawak, Catoune et Gil sans leur autorisation.

Vous ne cachez pas votre position à gauche. N’avez-vous pas peur que cela vous nuise, que l’on vous reproche de cautionner les «erreurs» du gouvernement de Valls pour contrer les attaques terroristes ?

Je m’en prends régulièrement à Hollande comme à Valls, notamment dans ce que je considère être des réponses inappropriées face au terrorisme. Il serait bien malvenu, donc, de m’accuser de cautionner leurs « erreurs ». Se positionner à gauche ne veut pas dire qu’on accorde un blanc-seing au gouvernement.

Pensez-vous comme moi que vos dessins permettent de donner une lueur d’espoir à ceux qui sont opprimés par la discrimination religieuse et raciale ?

J’ai eu pas mal de contacts avec des personnes qui ont vécu la période (difficile) des débats entourant le mariage pour tous. Beaucoup m’ont dit que mes dessins leur permettaient de souffler, de rire et de voir l’actualité différemment. J’espère que mes dessins permettent aussi de sourire face à des événements tragiques comme ceux que nous vivons depuis quelques mois.

nawak 3

Dans « Ne tombons dans le piège de la division » vous nous faites remarquer que suite aux attentats le peuple français s’est divisé. Vous ajoutez deux figures antagonistes mais finalement semblables. L’une est vraisemblablement celle d’un djihadiste et l’autre ressemblant à Marine Lepen. C’est un dessin assez tragique. On doit comprendre que cette division nationale est en faveur du FN et aussi de l’Etat islamique, et en défaveur de ceux qui sont victimes de xénophobie, racisme et même ceux qui les défendent. Néanmoins, en observant les fautes de grammaire des manifestants xénophobes et racistes, devenons-nous comprendre que ce sont eux que vous tenez pour responsable de la division ?

L’objectif des terroristes est de fracturer la société et d’instaurer un climat de peur. Les morts, aussi violentes soient-elles, ne sont qu’un moyen pour y parvenir. Alors qu’il faudrait une réponse pragmatique, beaucoup réagissent sous le joug de l’émotion, de la colère… Il suffit de jeter un œil aux réseaux sociaux pour voir le déferlement de haine contre les musulmans. Haine qui alimente la propagande de Daesh. L’organisation terroriste a besoin de voir la communauté musulmane stigmatisée en France, tandis que le FN prospère sur la peur qu’inspire Daesh. Je ne pense pas qu’on puisse parler de « responsables » de la division, mais il y a dans le lot des gens bien plus intelligents que les autres qui savent parfaitement comment surfer sur celle-ci.

« Il suffit de jeter un œil aux réseaux sociaux pour voir le déferlement de haine contre les musulmans » (Nawak)

Dans « Quand la fachosphère ne reconnait plus sa religion » vous vous en prenez à un sympathisant du FN et à une manifestante de la Manif’ Pour Tous. Doit-on voir une nouvelle attaque contre une partie des citoyens ?

Celui-ci a été réalisé en réaction à certaines personnes, associées à la « fachosphère » sur les réseaux, qui critiquait la position du pape à son retour des JMJ. On a vu fleurir un hashtag #pasmonpape sur tous les comptes liés à l’extrême droite. A croire que ceux-ci s’estimaient plus catholiques que le pape… Quant à l’attaque « islamo gauchiste », c’est simplement l’attaque la plus courante de leur part, avec « bobo », « bien-pensant », « bisounours », etc.

nawak 2

Pour vous, qui sont les acteurs principaux d’islamophobie ?

Le Front National, bien entendu, qui construit sa politique sur le dos des musulmans, mais aussi un paquet de gens influents sur les réseaux sociaux, qui construisent chaque jour un discours haineux, des hoax…

nawak 4

En prenant en compte que les musulmans n’ont pas de dirigeant religieux comme le pape. Que répondiez-vous à ceux qui veulent que tous les musulmans manifestent leur désaccord avec l’Etat islamique suite aux attentats en France ?

Les musulmans passent leur temps à s’excuser, mais ça n’est visiblement jamais assez. A-t-on demandé aux catholiques de manifester leur désaccord face aux prêtres pédophiles ? Cessons cette hypocrisie : la quasi-totalité des musulmans sont contre cette violence barbare. Leur demander de se désolidariser, c’est déjà sous-entendre qu’il y aurait un lien entre islam et terrorisme.

Récemment, l’affaire du burkini a augmenté ce sentiment d’islamophobie. Comment vous est venu l’idée d’une Batgirl agressée ?

J’ai trouvé l’idée marrante et je l’ai mis en dessin… je voulais souligner la stupidité de ce débat. Il est incroyable de voir autant d’encore couler sur un épiphénomène sociétal. Mais le « burkini » est devenu un enjeu pour certains politiques en manque de voix… C’est un sujet instrumentalisé à dessein.

nawak batgirl

En tant que dessinateur, quel rôle pensez-vous jouer contre l’islamophobie ? Et vous arrive-t-il de baisser les bras ?

Je ne pense pas jouer un rôle. J’exprime mes convictions par le dessin comme d’autres pourraient écrire. Je ne suis pas un chevalier blanc. Il m’arrive en effet d’exprimer un certain ras le bol face à une radicalisation extrême de notre société… et surtout face aux menaces adressées par ces « patriotes » autoproclamées.

Suite aux attentats à Charlie. Pourquoi selon vous le dessin peut-être toujours plus fort que les armes ?

Tout ce qui peut amener à réfléchir, à prendre du recul et à voir les choses autrement que par la colère est forcément une bonne chose.

Site officiel

Facebook

Twitter

→ Page suivante: le regard d’Acé

Une réflexion sur « Nawak, Acé : le dessin de presse VS l’islamophobie »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.