Kije Manito : les inspirations d’un grand esprit

Erhal Lacroix alias Kije Manito, s’avance vaillamment sur le devant de la scène musicale avec ses sons pop électro, raflant au passage, toutes les critiques élogieuses. Ce jeune compositeur de musique de 24 ans originaire de Paris a déjà fait ses preuves en septembre 2015 avec son EP Majestaju. Interview.

Cela fait maintenant plusieurs mois que ton EP Majestaju (bien accueilli côté critique) est sorti. Comment ça se passe pour toi ?

Ça se passe plutôt bien. J’ai eu de très bons retours sur ce 1er EP : des parutions dans des médias vraiment intéressants, des propositions pour des compilations… Cela m’a permis aussi de faire quelques scènes, etc… Il y a eu pas mal de retombées médiatiques, de nouvelles rencontres et du coup, de nouveaux projets. J’ai été bien évidemment très heureux de tout cela, d’autant plus que j’y ai mis tout mon Love et un peu de technique. C’était en quelque sorte la première phase de « test ». Donc pour l’instant, les choses se présentent plutôt bien.

Un album en cours ?

Avant de sortir l’album, je prépare un nouvel EP. J’ai beaucoup de nouvelles chansons ainsi que quelques anciennes en stock et je continue à produire tous les jours. L’EP pourrait d’ailleurs voir le jour assez rapidement; il sera sans doute moins introspectif. Je travaille aussi à l’élaboration de mon live pour la rentrée.

Tu as grandi au sein d’une famille d’artistes, d’où ta grande passion pour la musique. Mais as-tu toujours voulu en faire ?

Oui, j’ai toujours voulu faire de la musique. Cela est certainement dû au contexte familial dans lequel j’ai évolué. Très tôt, au conservatoire, j’ai suivi une formation classique solfège-piano. Ensuite, au cours des années 2000, j’écoutais la radio, j’allais sur internet, je découvrais des producteurs comme J Dilla, Dreet… Je voulais sortir un peu de cette formation classique, et toutes ces influences m’ont peu à peu guidé vers la musique que je compose aujourd’hui. C’est ainsi que j’ai découvert d’autres moyens de faire de la musique et aussi du son. Très vite, l’idée du studio, des machines, du fait d’être indépendant dans cet environnement de travail s’est révélée à moi. Il s’agit surtout, je pense, d’un besoin de créer.

Quelles sont, pour toi, les collaborations rêvées ?

J’aimerais bien sûr signer des grosses productions pour des artistes pop US etc… Qui ne le voudrait pas en tant que producteur ? Mais en même temps, je suis tout aussi enthousiaste à l’idée de faire de nouvelles rencontres, qu’il s’agisse de chanteurs ou de musiciens. Certains artistes comme Imogen Heap, par exemple, m’intriguent particulièrement.

Des dates live de prévues ?

Pour l’instant je suis dans ma période de créativité, mais j’espère reprendre les dates en septembre avec un rythme plus soutenu.

KM4

Tu ne donnes pas beaucoup de nouvelles sur les réseaux sociaux. Choix personnel ou manque de temps ?

C’est un choix personnel. Je suis en Bourgogne où j’ai un studio pour bosser au calme. Je n’ai pas pu y être suffisamment ces derniers temps… J’en profite actuellement pour m’y rendre davantage. C’est un peu mon camp d’entraînement. Ici, tu es isolé, rien ne vient entraver ton processus de création. Et pour en revenir aux réseaux sociaux, je les utilise la plupart du temps pour donner des infos importantes, intéressantes. À l’heure actuelle, pas mal de mes projets sont en cours de faisabilité, je les annoncerai à leur sortie. Donc en général, quand je ne donne pas de nouvelles c’est que je suis à la cave en train de mijoter quelque chose…

kije5

Pourrais-tu envisager de travailler en duo (ou plus) ?

Je collabore déjà avec d’autres personnes; chanteurs ou musiciens. Déjà sur ce 1er projet, j’ai travaillé avec Bergmann, une amie qui a écrit les paroles et qui a prêté sa voix aux titres Majestaju et Ctwo.

C’est tout un univers que tu as crée autour de Kije Manito. Comment ça t’est venu ?

Tout un univers !!! En effet ! L’univers des poètes maudits et particulièrement, l’œuvre de Baudelaire Les Fleurs du mal que j’apprécie. J’ai un peu changé l’orthographe des personnages de l’œuvre : Gitche Manito, L’histoire est belle, je vous invite à la lire… J’essaye juste de faire de jolies chansons avec des mélodies que je trouve intéressantes ou émouvantes.

Toi et le public, ça donne quoi ?

J’ai reçu pas mal d’encouragements et tout cela m’a conforté dans mon choix. J’ai signé sur une compilation qui a eu un beau succès. Pour exemple: une personne qui a écouté quelque chose comme 109 fois Ctwo sur mon Soundcloud encore cette semaine… Si j’ai réussi à toucher les gens avec ces chansons c’est super !!! Et ça m’encourage à continuer… J’ai surtout hâte de finir mes préparatifs et d’aller à la rencontre du public plus concrètement sur scène en live.

Que fais-tu de ton temps libre ?

Du jardinage… ( rires). Et puis je commence tout juste à apprécier les produits du terroir bourguignon…

Les artistes que tu écoutes en ce moment ?

J’écoute toujours beaucoup de choses différentes mais en ce moment c’est plutôt G-eazy, Tokimonsta, Oshi, Sango, Snarky Puppy… J’invite d’ailleurs tout le monde à écouter « L’oiseau qui danse » de Tennyson. J’adore jouer ce style Jazz future en Dj Set.

Merci l’artiste !

Soundcloud
Facebook
Twitter

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *