Nouveaux coups de cœur musicaux à connaitre absolument ! #14

Tous les mois, on revient vous aérer la tête de nouvelles sonorités à écouter absolument. Ce sont nos découvertes, orgies d’oreilles, avec des artistes peu ou pas médiatisés. Et c’est sur Efflorescence Culturelle que ça se passe.

Montoya

MontoyaAprès Bloon, on continue d’arpenter pour vous les meilleures surprises que la région niçoise a à nous offrir. Ce mois-ci, qui est à l’honneur ? Un groupe de pop qui se prénomme Montoya, inspiré du film Princess Bride réalisé par Rob Reiner (1987). Cécilia et Hugo sacrifient leur jeunesse sous le soleil azuréen pour s’installer à Paris et rejoindre Tom et Félix. Région désertée par les recruteurs de talents, c’est à Paname qu’ils donneront une chance à leur projet habité par une pop qui rappelle leurs origines. Sous la chaleur d’été, perchés sur la Promenade des Anglais à déguster un cornet saveur pistache/yaourt. Jetez-vous sur On The Hill, leur premier EP sorti le mois dernier.

Andrew et Néoz

Andrew et NeozC’est sûrement notre collaboration préférée du mois : celle d’Andrew et Néoz, qui, en début d’année ont travaillé sur deux bombes de sons intitulés Yadubabooda et La Frite Equatoriale – disponibles sur Soundcloud. Assez mystérieux, on ne connait d’eux que la moitié de leur visage (visuel à gauche) et de Neoz, on sait sa passion pour les platines depuis cinq ans. Ces deux drogués à la musique nous emmènent trèèèèèèès loin avec eux sur ces deux créations originales. A savourer avec délectation.

Crash Island

crash island Ils viennent de France, d’Espagne ou encore d’Afrique du sud. Le trio aujourd’hui établi à Londres accumule les ressemblances avec les belges de Puggy aussi issus des quatre coins de l’Europe. Les Crash Island ont sorti en mars Dreamwaves, leur dernier extended-play. Leur rock inspiré de la banlieue de Londres fait ressortir un background musical riche, nourri d’expériences et de l’indie rock qu’ils chérissent. Venez taper du pied lors de leur prochain concert londonien au MacBeth le 19 mai. Ils partageront l’affiche avec Bare Traps pour la modique somme de 6 £.

Agop

AgopIl avait été diffusé sur notre playlist numéro onze l’hiver dernier – en partenariat avec Weez Radio. Ce marseillais exilé à Paris a décidé de raviver la capitale en la peignant des couleurs du sud avec sa pop folk. Ce n’est sûrement pas par le plus grand des hasards que Rendez-vous en terre inconnue, l’émission de France 2, l’a choisi pour interpréter son morceau You Light Up My Way en direct le 12 avril, faisant de lui la nouvelle coqueluche de la pop française. Issu de son prochain EP In Color prévu pour mai, son single chante l’amour : « love is all around ». Agop, ce gros coup de cœur de la rédaction.

 Yul

YulUlrich Vantillard alias Yul est un artiste hyperactif qui ne compte plus le nombre de ses collaborations. Co-manager d’un label et compositeur, il est aussi sound designer pour la télévision, le cinéma et le théâtre. Bref, il baigne dans chaque océan à la portée de son bermuda. En début d’année, il relance avec son ami Yohann Bernard son label Résiste avec un ambitieux planning de productions audiovisuelles dont Escape, son deuxième EP tout juste sorti, est le point de départ. Oscillant dans une électro qui n’est pas sans rappeler son confrère Rone, l’artiste touche-à-tout francophone est en droit d’incarner le modèle d’une génération d’artistes de plus en plus polyvalents.

Orkhis

OrkhisCes Lyonnais se disent influencés tant par Muse que Radiohead. Confessions, c’est le nom de leur premier EP sorti le 29 avril sur leur page Bandcamp et même si on n’entend pas vraiment – pour le moment – leurs idoles dans le disque, leur opus pop rock de cinq titres est d’assez bonne facture pour qu’il fasse naturellement parler de lui. Passez les soutenir et les découvrir jeudi 12 mai au café Le Blogg, ils s’illustreront aux côtés des deux autres jeunes groupes Baume (rock) et Silvercut (pop).

Apache Tipee

Apache Tipee Qu’est ce qu’il fait booooon, là, posé sur le sable fin de la plage de Formentor au sud de l’île de Majorque ! Posés, on savoure les derniers rayons de soleil de la journée qui nous caressent le dos. On est train d’écouter le poulain d’Apache Tipee (EP #1). On se retrouve dans une bulle. Hermétique. Colorée. Apaisante. Quand Baudelaire disait dans son invitation au voyage : « là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté », on ne s’est jamais rendu compte qu’une musique pouvait s’habiller aussi harmonieusement avec la nature sauvage. Vous aussi, prenez-vous un moment et apprenez à savourer une musique DIY faite de sonorités aussi efficaces qu’une cure thermale.

Adan & Xavi y Los Imanes

adan xavi y los imanesQuand les projets Adanowsky et Gush se reproduisent, ça fait un bébé un peu chelou et pas vraiment attendu. Adan et Xavi sont amis de longue date et alors qu’ils traversent simultanément une rupture amoureuse, ils se sont dit quelque chose du genre : « Mais mince alors, on a le cœur brisé ensemble, c’était le destin. Et si on écrivait des chansons d’amour ? » (ces paroles sont évidemment fausses, surtout dues à l’imagination débordante de son auteure). Les deux copains ont sorti le 29 avril un album éponyme, Adan & Xavi y Los Imanes, chanté en anglais et en espagnol. Ils sont déjà partis pour conquérir le globe.

UNNO

UNNOAs We Land est un recueil de poésies racontées en musique. Chaque morceau raconte des histoires qui tiennent en haleine jusqu’à la dernière note. Signé par le label Nowadays Records – le même qui a remarqué et signé Fakear -, l’EP révèle Awir Léon, J. Kid et Tismé, tous trois issus du collectif dunkerquois JAYFLY, toujours en activité. En 2011, ils forment UNNO, The UNexpected NOte – la note inattendue. Un passage à Taratata et une sélection aux Inouïs du Printemps de Bourges plus tard, le collectif réalise son premier EP, sorti le 8 avril. Envoûtant. David Picard, l’attaché de presse de la maison de disques définit ainsi leur musique : « à la fois brut et sensible, punchy et mélancolique, UNNO s’inscrit dans la mouvance pop/électro d’artistes comme Métronomy et James Blake qui se seraient retrouvé en studio avec J Dilla. »

Muhadib

MUHADIBVous voulez goûter au rock britannique ? Inutile de vous déplacer, Muhadib vous l’emmène sur un plateau. Le 20 avril dernier, le groupe sortait son 3e EP, In Equilibrium. En équilibre, le groupe est clairement indécis, coincé entre sa volonté de faire un rock fougueux et une pop à minettes. Originaire de Montpellier, le groupe essuie une tempête de critiques positives des médias depuis la parution de leur opus. Le magazine culturel Nouvelle Vague parle d’un EP « maîtrisé ». « Longue vie à eux », leur souhaitait le webzine La Parisienne Life.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *