Obama culture

Pitié, faites de 2016 l’année de la culture

En janvier, Nadège Michaudet a posté une pétition pour demander à François Hollande que 2016 soit l’année de la culture. Et elle n’est pas la seule.

Deux mois après la tragédie du Bataclan, Nadège Michaudet, créatrice de la plateforme culturelle sur Internet (« My Toc ») a lancé une pétition en ligne sur change.org adressée au Président de la République et Audrey Azoulay, l’actuelle ministre de la Culture. Elle suggère de doubler le budget de la culture et de faire de 2016 « l’année de la culture. » La pétition a recueilli plus de 40 000 signatures depuis janvier et Nadège Michaudet fait le pari des 100 000 soutiens d’ici une poignée de semaines.

« Monsieur le Président, l’urgence c’est de réveiller ce pays qui vous a élu Et pour cela, nous vous proposons une idée positive : décréter que 2016 sera l’année de la culture. Et pour que ce ne soit pas une promesse en l’air nous vous suggérons de prendre un engagement : doubler le budget de la culture d’ici la fin de votre quinquennat. Cela coûtera 7 milliards d’euros. Soit le prix d’un scandale bancaire, de quelques centaines de kilomètres d’autoroute, d’une escadrille d’avions de chasse ou d’une centrale nucléaire EPR  », écrit-elle.

En 2016, le budget du ministère de la Culture et de la Communication avoisine les 7,3 milliards d’euros. C’est n’empêche nettement plus que les années précédentes. « En tout, le secteur de la culture représente 1,3 millions d’emplois non délocalisables dans notre pays et 83,6 milliards d’euros de revenus », précise Télérama dans son édition du 2 décembre 2015.

Pour soutenir la pétition en ligne, plusieurs personnalités se sont prises au jeu en y allant de leurs réactions. Parmi elles, Jean Rochefort, le papy habité : « nous nous sentons seuls, nous sommes en danger, nous avons besoin des uns et des autres. Qu’est-ce qu’on peut suggérer ? La culture pour tous. » Il y a aussi Michel Cymes, le gynéco pédagogue – encore heureux qu’il est là : « quand on va voir un spectacle ou une exposition, on fait travailler à la fois sa mémoire, c’est sensoriel et ça renvoie à des souvenirs. Tout ça fait bouger les neurones. Plus on les stimule, plus ils feront de connections entre eux et plus notre cerveau vieillira bien. »

Doubler le budget de la culture et faire de 2016 l’année de la culture, c’est simple, ça revient à maintenir le nombre de manifestations culturelles françaises. Ça revient à nourrir vos festivals préférés qui vivent en grande partie des subventions de l’État. Et puis quoi, on n’a pas dit que la culture est une arme, pardi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *