Nouveaux coups de cœur musicaux à connaitre absolument ! #13

Tous les mois, on revient vous aérer la tête de nouvelles sonorités à écouter absolument. Ce sont nos découvertes, orgies d’oreilles, avec des artistes peu ou pas médiatisés. Et c’est sur Efflorescence Culturelle que ça se passe.

Spectateur

Spectateur« Yateveo », c’est le premier album de Spectateur, un beatmaker venu d’Angers. L’album de 11 titres sorti ce mois nous a réservé quelques bonnes surprises, telles que « Early Birds » et « Circles ». Beatmaking certes, mais cet album reste néanmoins instrumental et l’assimilation à Thylacine et Superpoze n’en demeure pas moins ténue. Des artistes qui représentent ce que la scène électro et chill out à de mieux à offrir en ce moment. Cette pépite est produite par The French Touch Connection, un label DIY basé à Morlaix, ville multiculturelle qui abrite notamment le festival Panoramas avec une programmation très pointilleuse. Gageons de l’y retrouver très bientôt.

Smooth One

Smooth OneIl est de ceux qui ont réussi à signer avec une maison de disques française, libre et créative avec un panel d’artistes aussi riche que varié. Sur son 4e album, Smooth One, alias Philippe Lambert se confond dans la liste de musiciens du label Believe : on le retrouve là entre Moriarty et Youssoupha. Deux styles diamétralement opposés. Deux genres qui, toutefois, font partie de la bibliothèque musicale d’un artiste qui entremêle sampling, voix et instruments, où la présence accrue du piano et du violon en downtempo nous rappelle le crate diggin de G.Bonson. L’artiste issu du milieu hip-hop,  « élevé au Krautrock et au Velvet » a sorti et auto-produit son 5e album « Cloud Chamber » il y a quelques jours sur son propre label Superflux. A s’approprier de toute urgence.

Adore The End

Adore The End C’est passé comme une lettre à la poste dans notre très chargée boîte mail. Leur message ? Court, concis et presque mystérieux : « nous sommes Adore The End, et nous venons de sortir notre premier titre ‘Quelque Part’« . A l’écoute, le coup de cœur. On devient gaga, on fond de plaisir comme à la dégustation d’une pêche Melba (on vous file la recette si vous voulez). Alors on y va de tous nos adjectifs qualificatifs : dream pop, synth pop, pop aérienne, love pop, bref, on n’a pas de mal à les imaginer au sein d’une bande-son d’une comédie romantique. Le groupe, Mathilde et Jérémy, dit se situer « entre Paris et Londres » : on n’en saura pas plus mais un premier EP est d’ores et déjà annoncé.

Refuge

RefugeIl y a 3 ans, il participait à l’épreuve d’admission de la « Nouvelle Star ». Alors âgé de 19 ans, Florian Bertonnier a depuis mûri son instrument : sa voix et son projet. Il sortira le 1er avril un album intitulé « Brokenbird » enregistré l’année dernière sur une longue période, comptez 9 mois de création, d’accompagnement et de mixage. Une maturation qui s’observe et qui s’écoute dans un premier clip issu de l’album. C’est cadeau, c’est « Where Are You Now« , avec un clip superbement réalisé par Auguste Bas. A découvrir aux 3 Baudets, à Paris, le 11 avril.

La Pièta

la pieta« La Pièta n’est pas la pour plaire mais pour déranger » : quand le groupe vous annonce qu’il est là pour faire parler de lui, en bien ou mal qu’importe, ça force la curiosité. Énergique, loin de représenter une œuvre d’une beauté fatale, La Pièta se rapproche plus d’un ready-made à la Marcel Duchamp, référence à son urinoir « Fontaine » destiné à l’exposition en musée, au regard du public.  Ce qui a donc forcé l’ouverture d’esprit. Ouvrez le vôtre au regard et à l’écoute de « La MoyeNNe », premier clip d’un premier EP. Sortie le 3 avril.

18h15

18h15« Des mélodies subtiles, de jolies textures… Le thème émotionnel est exploité dans un album sans défaut », peut-on lire dans les commentaires de l’album sur Bandcamp. La bordelaise Cécile Nicolas s’incarne dans le nom de scène 18h15 pour nous présenter « Okand », 7e opus de sa discographie très distinguée, influencée tant par le trip-hop que l’electronica et le post-rock. « Okand » est sorti le 13 mars et il transpire de la présence impliquée de son auteure où le sampleur s’inspire de sa patte féminine. Les nappes électros laissent place au soupir de la machine.  A écouter dans une maison hantée pour accentuer le côté frissons. Ce genre de sorties nous fait trop bien réaliser que l’univers de l’électro manque cruellement de femmes.

Ana Zimmer

ana zimmerAna Zimmer peut se targuer d’avoir un carnet de collaborations bien rempli. A seulement 26 ans, elle a déjà fait la connaissance de Benjamin Biolay sur You Have Changed, Jabberwocky (Fog) et plus récemment le DJ Joris Delacroix sur le morceau « Young And Brave » que ce dernier s’est empressé à remixer. La lauréate des Inrocks Lab provoque ici un coup d’éclat en collaborant avec un DJ français reconnu. Joris Delacroix travaille avec elle après avoir travaillé sur les remixes de Depeche Mode et Asaf Avidan. On attend toujours un album de la parisienne presque désormais rock star du featuring.

Gatha

GathaJusqu’alors inconnue à la rédaction, il nous a suffi d’une écoute de son nouvel EP pour y adhérer. « Renaissance », c’est son nom, a été arrangé par les soins de Tahiti Boy, entre autres. Sorti le 25 mars, l’appel irrésistible de Gatha n’est pas tombé dans l’oreille d’un webzine sourd. « Renaissance« , le single éponyme est concentré, maitrisé et est prêt à imploser avec toute sa puissance. Un opus de 5 titres francs, criards, pop, pas engagés mais on s’en fout. Il y a moyen qu’elle apparaisse rapidement sur les ondes radiophoniques, toujours friandes de pop française.

Colorado

ColoradoJeune groupe de synthpop fondé par les jeunes bretons Charles Urvoy et Martin Audrezet, Colorado c’est l’histoire d’un vieux coup de cœur apparu en 2014 lors de la diffusion du morceau « Heroes ». Il a été depuis supprimé de leur chaîne Soundcloud pour faire place à un professionnalisme grandissant. Jeunes et néanmoins expérimentés, les deux garçons nous ont fait vibrer avec leur premier EP 5 titres « Wind and Movement » sorti en début d’année. Avec une pochette intrigante…

Holbrook

holbrook Groupe indépendant basé à Paris, Holbrook sortait le mois dernier « The Great Riot », le premier album d’une prochaine belle et grande discographie qu’on leur souhaite assurément. Écrit et chanté par Ali Chafik, l’album de rock alternatif se voit clairement influencé par New Order, Damon Albarn, et on ajouterait presque une notion d’Archive. Mention spéciale pour le titre « Pigeon & Rats » : catchy et réussi.

Laisser un commentaire