cabaret vert 2012

Le baluchon du parfait festivalier

Ce week-end c’est le premier festival de l’année. C’est pas parce que c’est le premier qu’on a le droit de se louper. Pour vous aider, on vous a préparé une petite liste des indispensables pour survivre à ce dur week-end.

On n'est pas des Youtubeuses alors pas de partenariat.
On n’est pas des Youtubeuses alors pas de partenariat. Crédit : Efflorescence Culturelle.
  • Ta tente. C’est sympa la belle étoile mais pendant un week-end comme ça, la tente quechua peut devenir le cocon le plus douillet du monde. Et puis c’est marrant de se jeter dessus.
  • Le sac de couchage. Panoramas c’est une fête qui dure trois jours mais si jamais il te venait à l’idée de faire une petite sieste nocturne, il sera ton meilleur allié. Et puis au pire, ça sert toujours aux copains…
  • Ton k-way. Si il pleut beaucoup tu seras un peu moins mouillé, si il fait beau tu pourras en faire un drapeau, une jupe, etc. Tout est permis.
  • Des grosses chaussures. Panoramas a connu de sombres années teintées de boue, de boue et de boue. Ça pourrait recommencer, on n’est jamais trop prudent.
  • Le bob ricard. Il te protègera du soleil si il fait beau, de la pluie si il ne fait pas beau. C’est la caution chic de ton outfitt ou l’art et la manière de rester distingué quand d’autres ont l’air déglingué.
  • Ta bière préférée. Festival rime avec musique, copains mais aussi avec apéro. Fais en sorte que ta bière préférée existe en canette, le verre est interdit sur le camping.
  • Le porte-verre. Accessoire indispensable pour combiner picole et petit pas de danse
  • Tes billets. C’est mieux.
panoramas
C’est vrai que sans billet, ça va être compliqué pour entrer sur le site. Crédit : Le bon coin.
  • Tes copains. Ceux qui ont testé les festivals sans copains en gardent un très mauvais souvenir.
  • Des bouchons d’oreilles. C’est maman qu’a dit.
  • Les lunettes de soleil. Il y a des yeux qu’il vaut mieux ne pas montrer à tout le monde.
  • Des lingettes mais ça c’est en option. T’as le droit d’être sale pendant Panoramas.
  • Des brioches. C’est ce qui te remet sur pied le samedi matin avant la première bière.
  • Ton déodorant. Le cache misère qui te redonne confiance en toi. Le bob ricard fait beaucoup mais il y a des choses avec lesquelles on ne peut pas tricher.
  • Du PQ. Ça a sauvé plus d’une vie.
pq
Le PQ, notre allié pendant les festivals. Crédit : PQ mon Q.
  • Une bouteille d’eau. Tu la connais la pâteuse du lendemain de cuite ?
  • Une batterie de secours pour recharger son portable pour celles et ceux qui voudraient tweeter tout le week-end et crâner devant les copains. Et puis c’est toujours pratique pour trouver son covoit’ le dimanche matin.
  • Des chewings-gum. On n’y pense pas tout de suite mais ça arrivera très vite. Tu seras super content de pouvoir en mâcher deux ou trois sur la route du retour avant le repas de famille avec papy et mamie dimanche midi.
  • Ton porte-monnaie. On pourrait te dire que c’est pas utile avec le nouveau système de cashless mais si jamais le rendez-vous familial dominical est déprogrammé, tu feras forcément un détour par le mcdo du coin. Et le mcdo c’est pas gratuit…
  • Et tu penseras à prendre un sac poubelle à l’entrée du camping, c’est plus du tout à la mode le thug qui jette ses déchets partout. Et ça peut être utile dans les chaussures par grand froid/temps boueux/ temps humide (rayer les mentions inutiles)

Adèle Urvoy

Anaïs Seznec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *