DREAD

Dread : le stimulus musical à son zénith

Souvent considéré à tort comme un DJ, Dread est encore bien plus que cela. Auteur, compositeur et interprète, il a appris à mettre à profit sa surdité pour donner une nouvelle dimension à ses créations. On vous en dit un peu plus sur cette étoile montante de la scène électronique.

Cet « architecte du son » voit la musique comme une toile dont les différents composants seraient alors la peinture : certains sons se marient à merveille, d’autres s’annulent. C’est en partant de ce principe que Dread crée ses morceaux, qui voguent entre trance expérimentale et minimal progressive, genres qui se prêtent particulièrement à ce qu’il souhaite réellement transmettre.

DREAD
© Sonia Boukouira

Selon lui, « la musique devrait s’écouter avec le corps », et c’est là toute la source de son inspiration. Le moteur de son art est le partage de ses émotions, dans l’instant présent. Il s’offre à son public, sans appareil auditif, pieds nus pour ressentir les vibrations et s’ajuster en fonction de ces dernières. Accentuant sur le sensitif, Dread nous offre un retour aux origines de la musique, et agit comme un acupuncteur émotionnel. Une expérience à ne surtout pas manquer.

Son album « Karma » est disponible depuis le 14 novembre sur son site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *