Fuzeta

Fuzeta : retour agité avec « Pavilhão Chinês »

Après « Dive », un extended play prometteur, le groupe français Fuzeta nous propose un nouvel opus de 5 titres intitulé « Pavilhão Chinês ». Ce quatuor propose un EP plus rock né de leurs vacances au Portugal dont le bar de Lisbonne inspire son nom.
Pavilhao Chines
« Goutte à goutte, l’eau creuse la pierre », ce proverbe qui n’a pas d’énonciateur connu à ce jour, montre à l’image de leur EP, que Fuzeta se taille davantage une place de choix sur la scène de musiques actuelles.

L’ambiance mélodieuse de Dive n’est pas loin de s’apparenter à celle de Pavilhão Chinês. L’humeur est plus  brutale, les orages frappent fréquemment et le sang circule furieusement à chaque coup de tonnerre. Across, la première piste est balancée tel un cheval qu’on lance au galop. La frénésie connaît des moments de calme, des vents frais venus de la mer ralentissent cette course haletante qui s’engage furieusement. Les cordes strient ce calme qui s’engage paisiblement dans la seconde piste Pavilhão Chinês.

On The Road We Came Back nous apporte un moment de répit, une petite balade nocturne le long des plages portugaises. Le quatuor masculin délivre un titre plus intimiste et pousse au recueillement. On se raconte les histoires d’amours désastreuses, les succès mitigés et on rêve de mélodies qui apaiseront nos peines. Fall’s Playground est la synthèses des précédentes chansons. On distingue de la fureur et de la mélancolie. La bande instrumentale accélère puis ralentit à nouveau cette course qui s’engage dans notre esprit.

Chaque titre donne cette impression de clore une histoire mais ce qui marque à travers cet EP est cette harmonie masculine qui provoque des excitations au sein de la circulation sanguine, joue avec le sentiment humain.

Facebook

Twitter

Instagram


Prochaines dates :

Clermont-Ferrand – mercredi 9 mars (La Coopérative de mai)

Rennes – jeudi 10 mars (Antipode)

Vannes – jeudi 31 mars (L’Echonova)

 

Laisser un commentaire