Nouveaux coups de cœur musicaux à connaitre absolument ! #11

   Tous les mois, on revient vous aérer la tête de nouvelles sonorités à écouter absolument. Ce sont nos découvertes, orgies d’oreilles, avec des artistes peu ou pas médiatisés. Et c’est sur Efflorescence Culturelle que ça se passe.

Baloji

Souvent le cul entre deux chaises, considéré à la fois comme un rappeur chez Libération ou un mec du r’n’b aux Inrocks, le congolais posait ses valises en Belgique à 13 ans. A Liège, il se familiarise avec le rock européen, en témoigne la musique barrée des groupes belges Ghinzu et DEus. C’est précisément en Europe du Nord qu’il apprend à groover et ses deux premiers albums sortis sont des  références. « 64 Bits And Malachite » est son dernier album paru en octobre 2015 sur le label Island Africa et distribué par Barclay. Sa musique à la croisée de l’afro-beat, du rap et de l’électro balaye des titres à travers un prisme d’intérêts variés : ici la diaspora et le métissage musical.  Bref, une musique nomade faite de hasards, de chemins empruntés et d’opportunités.

audioFILM

audioFILMC’est la petite pépite électro pop du mois. Le groupe Caennais audioFILM nous faisait part de la sortie de leur clip  « Mont-Royal » qui figurera dans leur EP 4 titres « Transient » prévu pour le 9 mars. Un second EP bien plus contrôlé, bien moins hésitant que « Analog », leur premier opus sorti en début d’année 2015. Composé l’été dernier entre Montreal et Boston, « Transient » montre bien le dessein du groupe à se diriger vers de nouveaux genres musicaux. « C’est notre production la plus aboutie dans laquelle on évoque la perte de repère et la mise en danger, hors de sa zone de confort », confie Thomas, musicien du groupe.

The Stumps

The StumpsL’année dernière, au large du festival OUI FM auquel ils se sont produits, les trois frenchies  nous disaient ne pas craindre la mort. Il faut dire qu’entre la sortie de « Jack The Ripper » et  celle de « Lost And Found », leur dernière production, sept mois se sont écoulés. Aujourd’hui, ils s’éloignent davantage de l’état cadavérique en chantant dans leur dernier single la liberté et les cocotiers. On attend toujours l’album.

J HUS

J Hus - FriendlyJ Hus réchauffe les coeurs aves ses vibes made in London. En fin d’année 2015, il nous offrait un nouveau titre qui allie à la fois rap, reggae et afrobeats. « Friendly », son dernier single, vous fera danser jusqu’au bout de la bonne nuit. J Hus s’inscrit dans la scène émergente du rap UK qui brille par ses punchlines.

Maluma

Maluma - Pretty boy, dirty boyOn quitte les influences reggae, pour plus de reggaeton. « Pretty Boy, Dirty Boy », n’est pas le meilleur titre d’album de l’année, on vous le conçoit, mais une fois que vous l’aurez écouté, vous ne pourrez plus vous en passer. Maluma allie pop et reggaeton en s’associant à des grands noms du genre comme Alexis & Fido ou encore Farruko. Notre chanson coup de cœur est sûrement « Sin Contrato ».

Jasmine Thompson

Jasmine ThompsonJasmine Thompson, âgée de 15 ans a connu le succès l’an dernier en posant sa voix sur le titre « Ain’t Nobody (Loves Me Better) » de Felix Jaehn. Cependant, elle reste principalement connue grâce aux covers qu’elle réalise sur Youtube, la dernière en date est celle de « Fast Car », originellement interprétée par Tracy Chapman. Les covers pop-folk de Jasmine Thompson mettent du baume au coeur, mention spéciale pour « Almost Lover ».

Goldwater

goldwaterUn des 6 membres du collectif musical Pizza Cult, Goldwater produit une musique aux sonorités électroniques/hip-hop surprenantes. Une caractéristique de sa signature musicale est la brusque variation de pitch de ses basses, leur donnant une dynamique moelleuse comme dans son titre « Fall ». Ci-contre l’artwork d’un de ses titres les plus connus throw itUn artiste ainsi qu’un collectif à suivre de très près.

Panic! At The Disco

Après trois ans d’absence en studio,death-of-a-bachelor-cover les Panic! At The Disco sont de retour et pour notre plus grand plaisir ! Le groupe revient en force avec un tout nouvel album : « Death Of A Bachelor ». C’est un retour aux origines teinté de prises de risques que le groupe nous a offert ce 15 janvier. Un régal !

David Bowie

blackstar-bowie-coverIl nous a quittés seulement deux jours après ses 69 ans, et autant depuis la sortie de « Blackstar », son 28ème album. Mais quelle sortie de scène ! Avec ce nouvel opus, le caméléon n’a rien perdu de son excentricité. « Lazarus » est une véritable perle et l’album, plus expérimental que jamais. David Bowie n’a jamais cessé de se renouveler, ceci explique sa présence dans ces coups de cœur, évidemment.

Money

suicide songs moneyAprès leurs débuts en 2013 avec « The Shadow of Heaven », le groupe de Manchester Money revenait ce 28 janvier avec « Suicide Songs » un album non plus simplement mélancolique mais apportant une vision neuve de l’effondrement personnel. Des sonorités et des textes qui ne relèvent plus seulement de l’apitoiement sur soi mais aussi de l’encouragement et de la consolation. Émouvant toujours, on retrouve dans ce nouvel album dans ce qu’il y a de mieux pour se faire du bien en se faisant du mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *