Gros plan sur les New-Yorkers

Humans Of New York est un projet initié en 2010 par le photographe américain Brandon Stanton. Son appareil photo à la main, il parcourt depuis plusieurs années les rues new yorkaises et met à l’honneur ses habitants.

L’homme derrière l’appareil

Brandon Stanton travaillait dans la finance. Après avoir été licencié en 2010 de son poste à Chicago, il décide de se lancer corps et âme dans sa passion : la photographie. Comme il l’explique aux journalistes du Huffington post US : « Au lieu de mettre à jour mon CV et de partir à la recherche d’un emploi similaire, j’ai décidé d’oublier l’argent et d’aller vers ce que j’aime vraiment ». Aujourd’hui, le rêve de Brandon Stanton s’est concrétisé, son projet a petit à petit pris son envol : la page Facebook « Humans Of New York », où il poste quotidiennement ses clichés, compte plus de 10 millions d’abonnés et regroupe plus de 6 000 portraits.

« Quel est votre meilleur souvenir ? »

Chaque prise de vue est accompagnée d’une citation : un bout d’histoire personnelle que la personne photographiée accepte de confier à Brandon Stanton. Grâce à quelques questions comme « Quel est votre meilleur souvenir ? » ; « Quel est votre plus grand combat ces temps-ci ? » ou encore  « Quel est votre objectif dans la vie? » l’autre, cet inconnu que nous croisons chaque jour sans le voir, devient tout à coup un de nos semblables. Brandon Stanton intrigue beaucoup  sur la toile : « Comment arrive-t-il à baisser la garde de ces inconnus, qui se dévoilent devant l’objectif de son appareil de la manière dont on se confie à un ami ? ».

« Je lui ai dit : « Tu sais, ce sentiment que tu éprouves envers papa ? Et bien, je ressens la même chose. Pour une fille. »

L’autre, cet inconnu

Nous sommes plus de 7 milliards sur Terre, des millions dans les villes, des milliers dans les rues… Et pourtant notre voisin demeure souvent un inconnu. Nous nous croisons sur les trottoirs, nous nous côtoyons dans les transports, nous nous sourions dans les cafés… mais nous ne nous rencontrons pas. « HONY », c’est une rencontre, des retrouvailles entre deux amis qui se connaissent sans le savoir. Chacun reconnaît alors la singularité de l’autre, et la proximité qui existe sans que nous le sachions réellement : « HONY m’aide à réaliser que j’ai beaucoup à apprendre de chacun d’entre vous, mais également que j’ai moi aussi quelque chose à apporter. Finalement, nous sommes tous à la fois des élèves et des professeurs ». Les commentaires, parfois « likés » par plus de 20 000 personnes se rejoignent et se recoupent : « Vos posts me font réaliser que si nous prenions plus le temps de nous écouter, nous en saurions beaucoup plus sur le monde et sur nous-mêmes. Merci HONY pour toutes ces leçons de vie. »

« Il faut savoir pardonner. – Qui avez vous le plus de mal à pardonner ? – moi-même. »

Certaines personnes photographiées viennent lire les commentaires qu’inspirent leurs paroles et leur portrait, comme ce policier qui compte les jours avant la retraite : « Merci pour toutes ces agréables paroles. Pour ceux qui se posent la question, ce compte à rebours ne signifie pas que je suis résigné, mais j’ai simplement envie d’aller de l’avant, de vivre d’autres expériences qui n’impliquent pas une arme ou l’obligation de porter un gros blouson en plein été. Bien à vous. » Bien que dans les commentaires, beaucoup s’offusquent et abordent d’un œil critique la déclaration de l’officier, la majorité fait en effet preuve de tolérance et s’amuse de cette déclaration plutôt inattendue : « Mon fils avait 8 ans lorsqu’il m’a dit que le meilleur jour de sa vie serait celui où il prendrait sa retraite ! »

« 1027 jours, 1 heure et 44 minutes avant la retraite. »

On a sélectionné pour vous quelques-unes des photos de New Yorkers, accompagnées de leurs légendes :

Découvrez le projet réalisé dans d’autres villes : Paris, Munich, Sarajevo

Eva Garcin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *