Nathan Lauret, passionné de bandes sons

Ce jeune étudiant breton, tout droit venu d’une licence de Droit à Quimper, compose ses bandes-sons idéales afin de se relaxer entre deux fiches d’arrêt.

« Depuis tout petit, je suis un fan absolu du Seigneur des Anneaux ». Nathan Lauret, 18 ans, habite depuis toujours à Quimper. Basée entre Brest et Lorient, en gros, Quimper City regorge de facteurs d’influence. A 15 bornes de là, on tombe sur la façade Atlantique côté quimpérois : les bigorneaux et les huitres sont ravageurs de musique marine. Il n’y a donc pas meilleur endroit qu’à la maison que Nathan se met au piano à l’âge de 13 ans, vite encouragé par ses parents qui l’inscrivent à un cours avec un professeur.

Rapidement, il mettra en ligne sur sa page Soundcloud, des sons brouillons, des sons tests, et des sons peaufinés dont il en sera davantage satisfait. Si ses amis proches lui reconnaissent des affinités avec le Seigneur des Anneaux, il faut avouer que ses mélodies s’envolent vers des compositions plus expérimentales, moins contrôlées avec plus d’envolées lyriques. En parlant de lyrisme, Nathan espère à l’avenir rajouter une voix à ses harmonies : « Pour l’instant, je suis un peu bloqué niveau création. Mon logiciel, Garage Band, avec lequel je composais jusqu’à présent, ne me permets pas de faire des choses faramineuses. J’aimerais bien pouvoir évoluer avec un nouveau logiciel, donc je mets de l’argent pour le côté pour l’instant et je m’investis avec des compos piano. »

Actuellement en vacances comme tous les étudiants (ou presque), Nathan, qui vient de valider sa première année en licence de Droit, confie que composer lui permet de ne pas péter les plombs pendant l’année. « J’ai quand même du arrêter les cours de piano », constate-t-il. Son projet, intitulé Uchronia 1996, d’où 1996 est relié à son année de naissance, Uchronia viendrait lui, d’un groupe électro que le jeune homme affectionne particulièrement. « Je l’ai découvert dans le jeu vidéo ‘Starcraft' », dit-il. On attend donc le quimpérois pour qu’il se taille un petit réseau sur sa page musicale et qu’il devienne l’avocat compositeur de bandes-sons le plus célèbre de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *