Born Idiot : le melting pot rennais

A Rennes, on ne vous mentira pas en vous disant que pratiquement tous les jours, un projet arrive à terme. Aujourd’hui, focus sur Born Idiot.

Ça y est ? Vous avez cliqué sur le player Soundcloud et vous vous êtes dit : « Pas maaaaal ! » ?

« Mais qui fait ça ? »

En vous annonçant que chaque jour, un nouveau projet naît dans la métropole rennaise, c’est aussi vous dire que, quotidiennement, des musiciens se côtoient et des projets se croisent. Ce son indie pop est le fruit de la collaboration entre le chanteur-compositeur-guitariste, Lucas Benmahammed, du groupe Betty The Nun. Et du résultat de sa rencontre avec quatre autres têtes pensantes : Tiago Ribeiro (Lady Mountain) à la guitare, Louis Kuipers (Her) au synthé, Clément Le Goff (Light in cities) à la basse et Camille Parlier à la batterie.

Mettre en place une nouvelle dimension dans sa musique, Lucas, y avait réfléchi depuis déjà quelques mois : « J’ai commencé à vraiment écrire à 100% mes chansons début 2015 et peu à peu, la team s’est formée », explique-t-il. Quelques semaines plus tard, le groupe teste, modèle, brouillonne, puis perfectionne ses compositions à Morlaix, au Nord-Ouest de la Bretagne. « Chillhood a été enregistré au studio Near Deaf Experience avec l’accompagnement de Sebastien Lorho », mentionne-t-il. Et le final ne nous laisse pas en reste. Alors que son premier projet Betty The Nun démarré au lycée rendait une expérience musicale plutôt musclée, rock et convaincue, cette dernière formation, qui ne marque toutefois pas la fin de son précédent groupe, endosse une dimension plus douce et décontenancée. Cette fois-ci, des influences à la Mac Demarco se font entendre, à la Wild Nothing et Johnny Hawaii pour la bande son.

Nostalgia

« Chilldhood » évoque autant la nostalgie de l’enfance par ses mots que par sa musique. Quand la pop rencontre le chill et termine sa course avec des pointes de psyché, le nouveau projet tout neuf de Born Idiot rameute à tous les coups, l’intérêt. Parce que le groupe sait composer en fonction de leurs goûts les plus à la mode sur la planète des indé, Bord Idiot risque honnêtement de bien commencer sa course.

Si vous trépignez déjà d’impatience, le deuxième titre sortira, quant à lui, à la rentrée sous format vinyle avec « Chillhood » et de petits 45 tour, version semblera-t-il, limitée. « En attendant, on prévoit quelques surprises ! », prévient Lucas.

* L'artwork de la pochette du single est signé Camille Le Treust, dont nous saluons aussi son travail de photographe : son Flickr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *