Retour. Nick Jonas comme vous ne l’avez jamais entendu

« – Dans la famille Jonas, je voudrais le cadet ». « – Oh tiens, qu’est-ce qu’il devient d’ailleurs ? ». Au cas où vous habiteriez dans un bunker, Nick Jonas est de retour. Vraiment. Avec un nouvel album. Aux Etats-Unis, on l’a déjà adopté.

Pour la promo de son premier album solo, le cadet des Jonas Brothers fait tomber la chemise.

Première étape

« Ah non merde. Je vais vite fermer cet onglet, elle va me parler de ce minet pour pré-pubères ». Relax, take it easy, prépare-toi une bonne crêpe bretonne et tartine-la de beurre de cacahuète, tu verras c’est bon. Ensuite, ferme ton cerveau aux tonnes de préjugés conçus sur l’époque enjolivée des Jonas Brothers, qui ont splité en 2013. Ils ont mûri depuis, et nous aussi. Et écoute ce qu’on a à te dire : Nick Jonas n’est pas seulement devenu le beau mec aux biceps et abdos allongés et surtout photoshopés. Il est aussi détenteur d’une bombe de voix. Et si les Etats-Unis en parlent depuis huit mois, on va faire de même. Parce que nous croyons en son dernier album et on est certain qu’il va vous étonner.

@Andrew Zaeh
Nick Jonas wants you in its army / Andrew Zaeh

Deuxième étape

Cette étape est censée être celle où on te convainc d’appuyer sur le bouton ► Play d’une des vidéos ci-dessous.

Commençons par te décrire ce nouvel album qui fait donc sensation outre-Atlantique. Lors d’un après-midi pluvieux, chez lui, Nick Jonas, à 21 ans, se demande qu’est-ce qu’il ferait de ses autres après-midi d’un temps similaire. Il se décide alors de sortir son premier album pour laisser une trace de son passage sur la Terre comme le fit Neil Armstrong sur la Lune. Sorti en novembre dernier sur les plateformes musicales américaines, son dernier opus est tout aussi commandable en digital dans l’hexagone. Cependant, la sortie officielle et version deluxe de son album, avec tout plein de bonus, aura lieu lundi en France.

C’est en 11e place, c’est-à-dire en bas de son album, que « Nothing Would Be Better », titre composé avec l’aide du producteur Mike Posner (Justin Timberlake, Lil Wayne, Cher Lloyd et Justin Bieber), montre la nouvelle identité de Nick Jonas. Sur un album plutôt influencé par de la pop hip-hop US, Nick Jonas se révèle sous de nouveaux hospices. Avec « Push », 8e titre de son nouvel album, Nick Jonas révèle son côté « voix-fragile-je-veux-te-pecho », et renoue avec la sensibilité qu’il avait alors montré lors de sa période des JB.

Troisième étape

Si on retrouve avec plaisir le jeune homme avec une sensibilité qui le compose, on le découvre ailleurs dans le registre rap avec Angel Haze sur « Numb », dans celui de la pop, sur « Avalanche » avec sa meilleure amie Demi Lovato. Numéro de l’airplay pop US, le titre « Jealous » commençait à tourner il y a quelques semaines sur les postes français. C’est peut-être d’ailleurs sur ce morceau que tu as pu commencer à t’intéresser à l’artiste.

Cet album, aussi surprenant et déroutant de par son décalage avec ce à quoi on était habitué d’assimiler le jeune chanteur, détonne aussi. Alors que la mode à la pop et au rock se réveillait à la période des Jonas Brothers en 2009, voilà que Nick se détourne vers un registre où on ne l’attendait : le hip-hop. Un genre musical qui se popularise chaque année sur les ondes radio françaises mais qui peine timidement à envahir les stations profondément ancrées dans de la vieille pop. Pour l’instant donc, tu pourras te satisfaire d’entendre le cadet des Jonas Brothers (ouais ok, d’habitude c’est Jamie) sur Skyrock et NRJ. Ce premier album a permis, en trois ans, de voir le jeune Nick de 19 ans se transformer de l’adolescent au jeune homme de 22 ans. Et, tout compte fait, quand on se met à l’écouter attentivement, on se dit que sa voix colle plutôt bien avec la rythmique, peut-être d’autant plus qu’avant. A-t-il retrouvé sa voie-x en France ? Les ventes du disque en témoigneront dès la semaine prochaine.

_______

Lundi 29 juin en France, Nick Jonas sort « Nick Jonas » (il se sort lui-même). Produit avec le label Island Record et Universal Music.

Laisser un commentaire