Sense8 : le dernier bijou Netflix

Netflix et les Wachowski révolutionnent le genre de la science-fiction avec Sense8. Entre métaphores, émotions et suspense, on voyage à travers le monde par le seul biais de l’esprit.

Sense8 cast

   Au cœur de cette série, l’on retrouve huit personnages éparpillés au quatre coins du monde qui, du jour au lendemain, découvrent qu’ils sont des « sensitifs ». En effet, désormais, ils sont capables de se toucher, de se sentir, de se voir, de s’entendre et de se parler. À peine ont-ils découvert leurs dons, que les huit sont traqués par une organisation qui veut les tuer ou en faire des cobayes.

Les Wachowski, connus pour la fameuse trilogie Matrix, V pour Vendetta ou encore Cloud Atlas ont frappé fort avec Sense8, leur toute première série TV. Les deux réalisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens en nous offrant une série de qualité qui nous fait voyager. De San Francisco à Séoul, en passant par Mexico, Londres, Chicago, Nairobi, Bombay et Berlin, les connexions sont réelles. Par exemple, si Will, le flic de Chicago interagit avec Riley qui est à Londres, l’acteur Brian J. Smith (Will) se sera réellement rendu à Londres pour tourner sa scène avec Tuppence Middleton (Riley) et vice-versa.

Sense8 - Promo

L’atout principal de cette série tient en ses personnages. Si au départ, on semble n’avoir affaire qu’à des clichés types, les storylines des différents héros nous attrapent le cœur. On pleure, on rit mais surtout on aime Will, Riley, Capheus, Lito, Kala, Wolfgang, Sun et Nomi. Cette foule de sentiments qui vous tient en haleine toute la série, on la doit principalement au casting. On a des coups de cœur pour Miguel Angel Silvestre qui interprète Lito, un acteur mexicain qui a tout pour être heureux mais qui pourrait bien voir sa carrière s’éteindre. Il y a aussi Jamie Clayton qui joue Nomi, une hacktiviste transgenre vivant à San Francisco avec sa petite-amie. Chacun des personnages pourrait faire l’objet d’une série à part entière tellement leur univers est prenant, c’est ce qui rend la série aussi spéciale.

Wolfgang (Max Riemelt) et Kala (Tina Desai)
Wolfgang (Max Riemelt) et Kala (Tina Desai)

Le caractère unique de cette science fiction tient en sa narration. On y aborde différents thèmes qui sont ceux ceux de la sexualité, des politiques sociales, de la religion tout en étant plongé dans un univers hors du commun.

Qu’on soit sensible ou non à la musique en général, on ne peut pas passer à côté de la soundtrack absolument somptueuse de Sense8. (On peut vous prédire avec quasi-certitude que vous allez adorer l’épisode 4.)

Sense8 est une série addictive de par l’histoire de ses personnages, les histoires d’amour, son humour et son action. C’est avant tout une série humaine, au sens noble du terme. Ces « sensitifs » font partie de l’humanité, ils la représentent dans toute sa splendeur. Chacun embrasse sa personnalité tout en s’ouvrant à l’autre. C’est le récit de l’impact de l’autre sur soi que ce soit directement, par le biais de films ou encore de chansons. On est dans le ressenti permanent et c’est ce qui fait la beauté de Sense8.

Douze heures, c’est le temps qu’il vous faut pour regarder cette série, on pourrait presque parler de film. Alors si vous êtes curieux ou tout simplement humains et que vous n’êtes ni racistes, ni homophobes, ni transophobes (ou que sais-je encore ?) vous allez adorer cette série !

http://minimalistgeneration.tumblr.com/post/121185618078/ive-just-finished-watching-sense8-and-please-can

Laisser un commentaire