Betty Argo : le voyage par la musique

« On va à un concert ce soir, ça a l’air sympa, tu viens ? ». Comme beaucoup de gens qui vont voir un groupe qu’ils ne connaissent pas, j’ai écouté quelques chansons en amont : coup de chance, j’ai adoré l’esprit Betty Argo. Rendez-vous donc dans ce petit bar du centre-ville de Nancy pour assister à un live qui s’annonce haut en couleur.

Ils sont deux : elle se tient derrière les synthés, et lui s’affaire tantôt à la guitare, tantôt à la basse. Léna nous embarque dans leur univers avec sa voix envoûtante, et Arnaud nous pousse à y rester en se superposant au chant pour les choeurs. Ils ne sont pas sans rappeler le mythique groupe The Dø, sans compter les origines suédoises de Léna. Leur style oscille entre trip, pop entraînante et, parfois, des sonorités presque tribales qui nous emportent vers des horizons musicaux bien loin de ceux dont on a l’habitude.

Cela pourrait s’expliquer par le fait que Betty Argo a eu la chance d’effectuer neuf dates en Inde (et y ont reçus les éloges des critiques locales) ainsi qu’une au Népal. De l’Asie à la Scandinavie, les voyages leur ont permis de diversifier leur musique, d’y apporter à chaque fois un regard nouveau et une fraîcheur qu’il fait bon d’entendre. Certains artistes s’inspirent de leurs aventures à l’étranger pour ouvrir un peu plus leur regard porté sur leurs oeuvres, mais souvent ne s’en tiennent qu’à une région, un continent : c’est ce qui rend Betty Argo si original, et presque addictif.

Les meilleures découvertes sont celles auxquelles on ne s’attend pas, et le duo franco-suédois ne déroge pas à la règle. La sortie d’un EP enregistré avec le directeur de l’orchestre national de jazz est prévue pour septembre. Mais en attendant, leur premier album est à écouter sans modération, et on espère les recroiser ici et ailleurs pour un nouveau road-trip musical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *