Paradis, la danse des Couleurs Primaires

Les deux filous avaient déjà fait chavirer nos cœurs il y a quelques années en reprenant « La ballade de Jim » d’Alain Souchon, puis avec leurs mélodies langoureuses sur « Hémisphère ». Les voilà enfin de retour pour émoustiller nos tympans avec leur électro pop.

Deux petits bonhommes un brin nostalgiques se cachent derrière ce nom si symbolique, Paradis. Simon Meny et Pierre Rousseau sont les créateurs d’un son singulier, une sorte de mélange entre variété française et pop qui s’acoquinerait avec la house. Adeptes du kitsch mais pas du mauvais goût, ils parviennent habilement à conjuguer des univers que l’on n’aurait même pas osé imaginer ensemble. En somme c’est un peu comme si Air faisait coucou à Etienne Daho sur une piste de danse branchée de la capitale.

paradis couleurs primaires

Avec Couleurs Primaires, c’est l’occasion pour le duo d’aller encore plus loin et d’explorer de nouvelles sonorités plus dansantes. D’autant plus que pour cet EP, le groupe a pu bénéficier d’un studio et de musiciens, augmentant ainsi le champ des possibles. Le beat coloré de « Garde-le pour toi » nous entraîne très vite dans une danse lascive avec des nappes de synthé voluptueuses. L’atmosphère enveloppante du titre trouve un équilibre paisible avec les paroles naïves. Entre mélancolie et contemplation, on flotte, envoûtés par cette poésie. « Sur une chanson en français » vient poursuivre la séance d’hypnose. Moins dansant, ce titre puise son charme dans les cuivres miaulant, derrière la voix douce de Simon, à la diction impeccable, très années 80. Les néons et les flamands roses ne sont pas loin. « Le bal des oubliés » fait place à une autre ambiance, plus enveloppée, beaucoup plus deep.

Certains les désignent comme la relève de la scène française. Ce serait sûrement un peu réducteur puisque Paradis ne s’est pas construit autour d’une mode. Le groupe fait son chemin lentement en suivant scrupuleusement ses envies et ses goûts. Pari gagné : leur musique plaît, et les voilà en route pour un album et quelques remixes qu’on a hâte d’entendre !

Laisser un commentaire