hozier paris in live

Un Paris In Live chaleureux avec Hozier

Hozier, ce grand timide irlandais a su apprivoiser le public parisien dans l’intimité du Bus Palladium. Organisé par Virgin Radio, il y a une semaine, ce showcase Paris in Live a été l’occasion, pour nous de vivre un moment hors du temps.

20141210_212802Il n’y a pas si longtemps, on vous parlait de son album aux couleurs automnales Hozier, c’est donc avec un plaisir certain que nous nous sommes rendus dans ce repère musical qu’est le Bus Palladium.

C’est un set d’une demi-heure qui nous attend, comprenez notre frustration lorsque le concert s’est terminé. Passons ce mauvais détail et concentrons-nous sur l’essentiel, la musique enchanteresse d’Hozier.

C’est avec finesse et douceur qu’Hozier nous introduit à sa musique avec Cherry Wine qui nous plonge dans une sorte de tristesse majestueuse jusqu’au moment où, croyez le ou non, notre jeune irlandais s’est trompé dans les paroles. Petits éclats de rire qui n’ont rien de bien méchant.

Il enchaîne ensuite avec From Eden, en nous glissant qu’il essaiera de ne pas se tromper cette fois-ci. C’est là où on tire notre chapeau au Bus Palladium car ils ont une acoustique parfaite, ce qui nous permet un petit cadeau de l’avent puisqu’on vous a filmé la performance.

Afin de détendre l’atmosphère, Hozier nous présente The Angel of Small death & the codeine scene, il nous dit qu’elle lui a été inspiré par un conte de son enfance avec « beaucoup de sexe et de drogue » , et oui, les irlandais ont de l’humour. Place aux paroles entêtantes de To be alone, qui résonnent avec une telle puissance dans l’enceinte du Bus Palladium.

Voilà qu’Hozier nous annonce la fin, et c’est naturellement que le public la huer parce qu’on avait envie de rester avec lui jusqu’au bout de la nuit. C’est de manière assez amusée qu’il nous répond « Please don’t boo me ». « My lover’s got humour, she’s the giggle at a funeral», on le sait c’est Take me to church. Virgin a mis les petits plats dans les grands, en effet, une chorale était éparpillée dans la salle, personne n’était au courant, ni le public ni l’artiste, qui a repris en choeur le refrain de Take me to church. On peut vous dire, sans trop se tromper, qu’Hozier était ému par ce geste.

Pour plus de photos et de vidéos

Virgin Radio

Hozier

Site officiel

Facebook

Twitter

Laisser un commentaire