[A voir] Le combat d’une mère

Voilà ce qu’il ne faut pas louper en replay dans les prochains jours sur l’intéressante chaîne qu’est France 5.

J’ai ce problème, c’est celui que vous ne me connaissez pas. Je ne suis pas légitime à vos yeux, et donc vous n’avez aucune raison de me croire quand je vais vous dire qu’il faut que vous vous empressiez de regarder Mon fils, un si long combat avant qu’il disparaisse du replay dans 2 jours.

J’ai entendu parler pour la première fois de ce reportage dans la rubrique « Ce qu’il ne fallait pas louper » de l’émission Touche Pas à Mon Poste du 22 janvier.

J’avais été marquée par l’émotion qui traversait les chroniqueurs lorsqu’ils parlaient de leur ressenti sur ce reportage, mais je n’avais pas pris le temps de le regarder. Je l’ai d’ailleurs plusieurs fois regretté durant cette année, lorsque j’ai lu des articles sur l’autisme, ou même lorsque je suis allée voir deux fois le film Mommy.

Et voilà que par hasard je découvre que le reportage « Mon fils, un si long combat » a été diffusé samedi 13 décembre sur France 5.

Je l’ai regardé le lendemain et j’ai été marqué par tout ce que j’ai vu dans ce reportage. Aussi bien l’amour que porte Eglantine pour ses deux fils, les obstacles auquel elle doit faire face, les mutilations de Samy, la maturité précoce de Marco, les absurdités administratives, et une phrase aussi de l’interlocutrice d’Eglantine à l’hôpital de San Salvadour « s’épuiser dans une relation, c’est pas aimer plus ».

Cette émission n’est pas qu’un témoignage sur le handicap, le choix d’une séparation précoce entre une mère et son fils, sur les absurdités administratives, mais bel et bien comme il a été déjà dit, une lettre d’amour d’une mère à son fils.

Je m’épancherais bien des pages et des pages sur ce reportage mais je préfère vous laisser découvrir « Mon fils, un si long combat » sur le replay. Ou juste ici.

par Caroline Guillaume

Laisser un commentaire