CHVRCHES: « On n’a pas besoin d’autres artistes pour augmenter notre notoriété »

 31 Octobre 2014. Ce soir là, nous ne fêtons pas seulement Halloween ou le retour du Pitchfork Music Festival sur nos terres françaises, nous célébrons aussi la dernière prestation parisienne de l’année du groupe écossais : CHVRCHES. De ce fait, une rencontre s’imposait. Iain Cook, SynthetizerMan, a accepté de nous accorder quelques minutes après leur répétition.

 

Iain Cook

 Je  serais vraiment heureux de pouvoir composer la bande-originale des films avec Tom Cruise !

Votre musique sonne très 80’s, quelle est votre relation avec cette période ?                                                                                                                                   Iain Cook Et bien, je crois bien que je suis né dans les année 80 ! Mais ce n’est pas que pour ça. C’est surtout que c’est une aire musicale que l’on aime beaucoup. Les synthétiseurs avec lesquels on a choisi de jouer sont de cette période, mais on a pas vraiment pris la décision de faire de la pop 80’s à la base. On prend seulement ces sons et on les met au goût du jour. Je ne pense pas que notre rythme soit particulièrement eighties. Nos influences de ce côté là viennent plus du hip hop ou du R’n’B.

On a vue votre nouveau clip « Under the tide » qui nous a beaucoup fait penser au clip de « One more time » de Daft Punk, c’était fait exprès ?
Iain Cook. Ça t’a fait penser à quoi?

« One more time » de Daft Punk.
Iain Cook. Ah oui! En fait ce n’était pas du tout fait exprès mais maintenant que tu le dis c’est vrai que ça y ressemble beaucoup ! (rires)

Est ce une de vos sources d’inspiration ?
Iain Cook. Daft Punk est une de nos plus grosses influences, je suis un énorme fan ! Je pense personnellement que leur dernier album « Random access memories » était particulièrement incroyable. Je ne l’avais pas vraiment compris à la première écoute car j’étais un très gros fan de leurs précédents albums et lorsque j’ai écouté le dernier, j’étais genre « Mais qu’est ce que vous foutez ! », un peu déboussolé. Mais après, je l’ai écouté dans son ensemble et là je me suis dis « ah OK, j’ai pigé ». Maintenant je l’adore. Mais « Under the tide » n’est pas consciemment un hommage à Daft Punk mais plus à Tron .

Vous avez participé au remake de la bande-son de Drive est-ce une façon de vous confronter à Kavinsky?
Iain Cook. Nous n’avons pas vraiment écouté la chanson de Kavinsky lorsqu’on a rejoint le projet, nous voulions juste faire quelque chose qui collerait parfaitement aux images et à l’univers du film et retranscrire son style eighties que l’on retrouve dans sa bande originale. Je pense que c’est une expérience intéressante. Je ne pense pas qu’il était question de remplacer ce qui a été fait car c’est un vrai classique ! C’est plus une plateforme faite pour répondre au film d’une autre façon. Je n’ai pas écouté ce que les autres groupes ont fait, mais je suis très fier qu’on nous ait demandé d’y participer. En plus c’était une bonne excuse pour écrire une nouvelle chanson. On va d’ailleurs la jouer ce soir !

Oui on vous a entendu !                                                                                              Iain Cook. Ah vous avez entendu le soundcheck?

Oui !
 Iain Cook.  Ça sera le seconde fois qu’on la jouera, la première c’était hier soir à Brixton. c’était notre premier concert en tête d’affiche et nous jouions un nouvelle chanson pour la première fois, on doit être sacrément stupide ! (rires) Mais c’était drôle !

Vous participez aussi à la Bande Original d‘Hunger Games, est-ce que cela révèle chez vous un désir de composer pour le cinéma?
Iain Cook. Oh j’adorerais ! Je suis une énorme fan de cinéma! En fait avant de rejoindre le groupe, je voulais composer pour des émissions de télé ou pour des films. De faire partie de ce monde en composant pour Hunger Games ou Drive, spécialement avec ce groupe, écrire une bande-originale entière serait vraiment génial. On ne nous a encore jamais demandé mais peut-être un jour, dans le futur, qui   sait ? Vous savez, comme le film avec Tom Cruise et M83 ! Comment il s’appelle déjà ?

Oblivion ?
Iain Cook. oui c’est ça ! je serais vraiment heureux de composer la bande original de ce genre de film !

Pourquoi ne collaborez-vous pas avec d’autres artistes ? Il est très difficile de vous trouver dans une collaboration.
Iain Cook. C’est vrai que nous ne collaborons pas beaucoup pour l’instant mais c’est parce-que je pense que c’est important pour un groupe de s’établir soi-même au début avant de vouloir s’éparpiller dans des projets de collaborations. Chvrches a déjà voulu établir sa propre identité. Mais je pense que dans nos prochains albums nous serons plus ouverts à inviter des guests et à composer avec d’autres artistes. Mais pour l’instant on a besoin de montrer ce qu’on fait, comment on sonne et on n’a pas besoin d’autres artistes pour augmenter notre notoriété ou autre chose.

Avec qui rêveriez-vous de collaborer ?
Iain Cook. Dans l’idéal, j’aimerais vraiment collaborer avec David Bowie. Ça serait vraiment extraordinaire ! On a le droit de rêver non ? Mais ce n’est plus impossible!

Oui ce n’est pas impossible, Arcade Fire a travaillé avec lui !
Iain Cook.Je sais… Ces bâtards ! (rires)

Travaillez-vous sur un nouvel album ?
Iain Cook. Oui, nous avons plein d’idées et de démos, des maquettes sur lesquelles on travaille sur la route en tournée, dans les hôtels, dans le bus sur nos ordinateurs. Mais il faut encore qu’on aille en studio pour qu’elles prennent vraiment forme. En novembre nous aurons quelques jours pour travailler dessus, puis pour le nouvel an on a rendez-vous au studio pour les enregistrer.

Qu’est ce qui le différenciera du premier?
Iain Cook. Je ne sais pas,  je pense qu’on a gagné en maturité depuis le premier album. Mais sincèrement je pense que notre approche sera naturelle une fois en studio. D’ailleurs nous enregistrerons au même endroit que pour le premier, je pense qu’on verra sur place. Sûrement, tout les shows qu’on a fait, voir comment le public réagit au tempo et au rythme, ont eu un effet sur notre conception de la musique et aura un impact sur le second opus.

 « The bones of what you believe » est le premier album du groupe écossais Chvrches sorti en 2013. Leur Pop synthétique très efficace leur a valu une renommée internationale, ainsi que le support de Jimmy Fallon et du très influent magazine Pitchfork.  Dernièrement, ils nous rappellent à l’ordre avec de nouvelles compositions, cette fois-ci pour le cinéma, signant une chanson pour le dernier Hunger Games ou encore pour  la Bande Originale de Drive version 2014.

( Propos recueillis avec l’aide d’Adrien dont vous retrouverez les articles  ici, et la musique ici.  )

Laisser un commentaire