MØ nous parle de Diplo, Jamie XX et nous donne sa vision de la musique actuelle

Il est 19h20, nous sommes au Pitchfork Music Festival qui se déroule chaque année à la grande Halle de La Villette. Nous nous dirigeons dans l’espace presse où nous avons rendez-vous avec la Danoise. Nous nous asseyons à ses côtés, faisons les présentations et c’est avec un grand sourire que qu’elle accepte volontiers de nous accorder un petit entretien.

On retrouve dans ta musique une certaine richesse ; beaucoup d’inspirations comme la trap music ou la reggae music. Quelle sont tes influences majeures ?
MØ. Mes influences majeures ? Pour la sonorité de ma musique, j’ai envie de dire que c’est un mix de plein de choses que j’aime : pop, Hip-hop, electro, indie, punk, grunge… Mais mon inspiration générale, puise ses influences dans des domaines plus vastes comme l’art ou la mode…
Sonic Youth reste ma plus grande inspiration même si je sais très bien que ma musique ne sonne pas du tout comme celle de ce groupe !

Comment s’est passée ta collaboration avec Diplo ? Qu’as-tu appris de lui ?
MØ. Je travaille toujours avec lui actuellement, c’est vraiment un putain de mec cool, il est toujours dans le mouv, il connaît les dernières tendances. Diplo est toujours à la recherche de musique novatrice, de nouvelles sonorités. C’est vraiment quelqu’un de COOL car il travaille aussi bien avec des artistes super connus qu’avec des artistes qui montent. Pour lui l’important c’est de créer quelque chose de nouveau et finalement c’est ça la créativité ! C’est pourquoi je l’admire beaucoup pour ça. Il est gentil et drôle, très drôle même !

Tu fais pas mal de collaborations avec d’autres artistes. Quelle est la collaboration de tes rêves ?
MØ. Actuellement il y a beaucoup d’artistes avec qui j’aimerais travailler. Mais j’adorerais vraiment faire une collaboration avec Jamie XX.

Viens demain !
MØ. Oui oui je sais mais demain je serai déjà à Londres. Ça craint !

Comment expliques-tu cet engouement pour les artistes Danois comme Trentmøller ou Reptile Youth ?
MØ. Qui ça !?

Reptile Youth !
MØ. Yeah yeah ! (avec un sourire plein de surprises)

Tu les connais ?
MØ. Oui, c’était mon petit-copain !

Ah bon ? Nous les avons rencontrés pour une interview le mois dernier ! Tu es sorti avec lequel ?
MØ. Avec le chanteur, celui aux cheveux bouclés!

Il nous a dit qu’il aimait la poésie, t’a-t-il écrit des poèmes lorsque vous étiez ensemble ?

MØ. (Rires gênés) Peut-être…. ! Je ne veux pas l’humilier alors je n’en dirais pas plus ! Il est vraiment cool, c’est le meilleur du monde ! Il est très sensible, comme moi je suppose ! Pour revenir à ta question, je pense que les Danois savent parfaitement faire des sons lourds et accrocheurs en gardant une certaine noirceur. Ce qui rend la musique profonde et jamais superficielle.

As-tu un processus créatif ? Comment procèdes tu à l’écriture des chansons avec Ronnie?

MØ. Le processus change beaucoup en fait, mais la plupart du temps je m’assis juste devant mon ordinateur et fait quelque chose très confus sur Logic Pro comportant les paroles et la mélodie. Puis j’enregistre seule ma voix et j’envoie tous mes trucs à un producteur comme Ronnie par exemple. C’est ainsi que tout commence. Ensuite il m’envoie ce qu’il en a fait puis j’ajoute encore des trucs. De nos jours c’est comme ça qu’on travaille ; on se renvoie plusieurs fois notre travail qui se construit au fil des échanges.

ASTR, Elliphant, AlunaGeorge. De plus en plus de duo se forme suivant le schéma « une chanteuse qui collabore avec un producteur de musique électronique ». Est-ce que tu penses que c’est une sorte de mode ?
MØ. Peut être ! Ce que je peux te dire c’est que j’ai été très contente de rencontrer Ronnie il y a deux ans car cela fait super longtemps que j’écris des tas de musiques et il a vraiment été celui qui m’a donné le déclic. C’est lui qui m’a permis de me lancer vraiment dans quelque chose de sérieux. Je ne sais pas si c’est une tendance mais tout ce que je peux dire c’est que c’est ce qui se passe actuellement.

Comment as-tu rencontré Avicii ?
MØ. Je ne l’ai jamais rencontré en vrai ! J’ai composé une partie vocale pour un de ses titres de son dernier album il y a maintenant 2 ans. Quand il a écouté ce que j’avais fait il était plus du genre « hmmm ok ça sonne vraiment différent mais j’aime beaucoup ! » J’en ai parlé à mon manager et on a tout de suite accepté, c’était une énorme opportunité pour moi car Avicii est quand même très connu !

Est-ce que tu sais pourquoi il t’as choisi toi ?
MØ. Je ne sais ! Peut être parce qu’il m’aimait bien !

Et comment as-tu rencontré Ronnie ?
MØ. Ronnie était en fait mon manager ! C’est comme ça qu’on s’est connus.

Est-ce que tu prévois une tournée en France ?
MØ. Je pense que ces temps ci ça serait vraiment le bon moment pour en faire une, mais on a vraiment beaucoup de choses à faire. On doit produire de nouveaux titres, la tournée en France sera sûrement l’année prochaine.

C’est terminé ! Merci beaucoup !
MØ. Merci à vous, c’était super !

Retrouvez sur Facebook, Twitter et retrouvez son dernier album sur Itunes !

(Captation avec l’aide de Prudence Castelot, retrouvez ses articles ici)

2 réflexions sur « MØ nous parle de Diplo, Jamie XX et nous donne sa vision de la musique actuelle »

Laisser un commentaire