« A Horse Inside My Head », Divine Pilot débarquent avec leur premier album

Quand ils se sont lancés dans l’aventure, Aurélien, Corentin, Jonathan et Charles ne pensaient pas un instant en arriver là. Au lendemain d’avoir lancé leur premier album « A Horse Inside My Head », la presse commence à émettre des premiers avis plutôt optimistes pour un groupe en devenir.

« Encore un groupe Parisien, on va bientôt penser que le blog les sponsorise tous » me suis-je fait la réflexion, amusée, en m’engageant personnellement à faire la chronique des Divine Pilot. Et comme tous les artistes parisiens dont nous avons parlé ici, la règle ne fait pas exception, le niveau est bien là.

Pour faire court, les jeunes Divine Pilot créent leur prototype en 2010 mais ce n’est qu’un an plus tard qu’il se fait couronner Premier Prix Live Acoustique. La même année, il traine dans la cour des plus grands lors de la sélection des InrocksLab.

C’est alors avec un bagage conséquent que le groupe s’attèle à son premier « vrai » et « grand » album, celui qui fait toujours peur. Mais ils l’ont rapidement balayée du revers de la main gauche en s’assurant de la présence de son public en sortant leur single « Love Again » en juin dernier. Rock progressif, rock indépendant ou tout simplement musique sans étiquette, peu importe le mot pour la qualifier. Du moment que c’est jeune, ça rentre dans les moules et les attentes d’un public qui se découvre depuis quelques mois un intérêt certain pour la musique indé.

L’album tient la route, frais et imparfait, naturel et plein de volonté, « Be My Cure » nous laisse étrangement penser aux Colours in The Street à leurs débuts -qui ont fait bien du chemin depuis. On retiendra « Together In The Dark » nostalgique à souhaits.  Viendra « Lonesome Rider » qui nous consolera un temps avec The Kooks avec qui on s’était fâchés avec leur dernière compo.

La force de cet album c’est de pouvoir nous faire voyager d’atmosphère en atmosphère: rock, folk, pop. On clôt l’écoute avec « Worlds in Between », une version acoustique qui rappelle leurs débuts.

________

« A Horse Inside My Head », premier album produit par Chuck Seagal Records (sortie le 15 septembre)

Une réflexion au sujet de « « A Horse Inside My Head », Divine Pilot débarquent avec leur premier album »

Laisser un commentaire