Johnny Hawaii : « Ma musique s’apparente à un bon vieux smoothie fraise-banane-orange »

    Olivier Scalia est Johnny Hawaii. Projet né à Marseille, le pseudonyme traduit une envie d’exotisme, « quelque chose de plus californien et hawaïen » plutôt que marseillais en touchant à tous les styles. Jamais vraiment chanteur, c’est en apprenant de ses lacunes que Johnny Hawaii a posé le pied sur scène. Interview avec un artiste qui nous amène les cocotiers jusque sous notre nez à chaque écoute de son dernier album Southern Lights.

Mathieu de Oh ! Tiger Mountain (à gauche) et Olivier, alias Johnny Hawaii (à droite).
Mathieu de Oh ! Tiger Mountain (à gauche) et Olivier, alias Johnny Hawaii (à droite).

Efflorescence Culturelle : Salut ! Alors, vos impressions à la sortie du concert à la plage ?

 Mathieu Poulain de Oh ! Tiger Mountain [et guitariste de Johnny à la Route du Rock] : Super ! Il a plu un peu cet aprem mais quand on jouait ça s’est arrêté !

 Olivier Scalia, alias Johnny Hawaii : On en sort avec un très beau souvenir, un peu inquiets en début d’après-midi par rapport au temps, on pensait qu’il n’y aurait pas eu beaucoup de monde mais en fin de compte ça a été. On s’est bien marré !

Ton nom de scène est parlant mais de tout ça, est-ce que tu te sens plus Marseillais ou Hawaïen ?

Olivier : On va dire plutôt Hawaïen mais un mélange des deux je dirai !

Du côté scène aussi, il y a cette appartenance Marseillaise ?

Olivier : Oui bien sûr parce que j’y joue avec des amis, donc pour le coup je me sens bien Marseillais, en effet.

Mathieu : C’est vrai qu’on s’influence les uns les autres parce qu’on est plein de musiciens à tourner à Marseille, et comme Olivier [ndlr Johnny Hawaii] a fait, on commence tous à la base dans un petit bar et puis on commence à bouger.

Et au niveau de la scène Marseillaise, est-ce qu’on trouve beaucoup de pop psyché comme tu fais ?

Olivier : Maintenant il y en a ! Par exemple Oh ! Tiger Mountain qui sont nés aussi à Marseille.

Mathieu : Il y a un peu de tout quand même, il y a de la pop, du blues, c’est diversifié… C’est assez pop surtout. Il y a plusieurs groupes dans lesquels on joue souvent, on a plusieurs projets à la fois. A Marseille il y a surtout Aline, c’est très pop ça.

Est-ce qu’il y a des artistes auxquels tu n’aimes pas être associé et auxquels tu voudrais qu’on t’associe et qu’on le fait pas ?

Olivier : J’ai pas eu de mauvaise surprise de ce côté-là. On m’a déjà comparé à des groupes que je ne connaissais pas, dont je n’avais pas entendu parler.

Mathieu : Les Inrocks ont dit qu’il faisait du jazz… jazz cosmique. C’est drôle non ? « Du jazz cosmique incompétent », ça nous plait bien.

Olivier : Après oui, il y a les Beach Boys qui reviennent tout le temps, et ce groupe des années 80 aussi, les Cocteau Twins !

Des nouveaux projets de collaboration avec d’autres artistes ?

Mathieu : On va s’associer tous les deux prochainement et fusionner dans un nouveau projet à côté Oh ! Tiger Mountain et Johnny Hawaii. On s’appellera Hawaii Mountain.

Oh Tiger Mountain a été programmé à Marsatac [festival marseillais] en 2011, peut être qu’on retrouvera Johnny Hawaii ou sinon Hawaii Mountain…

Mathieu : Ah ça sera plus expérimental et pas trop électro pour le coup, enfin pourquoi pas. Le projet est encore en gestation, il sortira l’année prochaine. C’est d’ailleurs plus ou moins une commande du label de Johnny Hawaii qui s’appelle Station Radar.

On trainera l’oreille pas loin ! Dites-nous, si toi Olivier, tu devais définir Johnny Hawaii à un cocktail alcoolisé ou pas, ça serait quoi ?

Olivier : Oh, un bon vieux smoothie fraise-banane-orange !

Pour terminer, est-ce qu’il y a des groupes que vous allez voir ce soir et que vous attendez particulièrement tous les deux ?

Mathieu : Quasiment tous en fait. A partir de Real Estate surtout, jusqu’à la fin de Caribou, moi je veux tout voir. The Fat White Family aussi ça me botte bien.

Olivier : Comme on reste juste ce soir, on est super content de la programmation. On dirait qu’elle a été faite pour nous, il y a tout ce qu’on voulait.

Mathieu : Là ce soir j’avoue qu’ils ont fait très fort.

 Johnny Hawaii était programmé le jeudi 14 août à 16h sur la Plage à la Route du Rock.

Southern Lights est le troisième album de Johnny Hawaii sorti en 2013 sur les labels Station Radar et Hands in the Dark .

_____

Bandcamp

Facebook

Tumblr

_____

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *