Vieilles Charrues 2014, on vous raconte : Côté ambiance

On ne présente plus le festival des Vieilles Charrues qui depuis plus de 20 ans fait battre le cœur de Carhaix dans le Finistère au rythme de sa programmation très diversifiée comportant autant de noms mondialement connus que de plus obscurs, source perpétuelle de découvertes live. On a assisté aux 4 jours de l’édition 2014 et on vous raconte tout ça.

Artic Monkeys - Vieilles Charrues 2014 - (c) 2014 Nicolas Catard
Photo: Vieilles Charrues 2014 (Nicolas Catard)

Le cadre et le festival

Comme chaque année, les Charrues avaient lieu sur le site de Kerempuil, dans la ville de Carhaix dans le département du Finistère. L’arrivée sur le site le jeudi après-midi s’est faite plutôt tranquillement pour notre part et on a décidé de faire un tour des lieux histoire de ne pas trop se perdre. Quand c’est la première fois que l’on arrive sur le site, ça peut impressionner. Il est plutôt grand, il y a plein de tentes et de stands, quatre scènes situées à des endroits stratégiques dont les deux plus grandes, Kerouac et Glenmor qui accueilleront la majorité des concerts auxquels on a assisté, autant le dire tout de suite.

Les Charrues ont rassemblé cette année près de 225 000 festivaliers, autant dire que ça brasse du monde et qu’il est facile de se laisser emporter par la foule, qui s’élance et qui danse une folle farandole, d’autant plus quand on décide de faire tous les concerts ou presque en fosse. Le vendredi soir a été pour nous le plus impressionnant, notamment après le concert de Stromae qui a ramené près de 70 000 personnes, rien que ça.

Le site des Charrues offre cependant tout ce que vous pourriez vouloir en matière de restauration et de boisson. De la traditionnelle galette complète bretonne au kebab et même à la tartiflette, il y en a pour tous les goûts. Il y a eu quelques moments d’attente, il faut le reconnaître mais les 5000 bénévoles participant au festival abattent un travail de fifous, rendant l’expérience sur le site plus qu’agréable.

en-images-la-demonstration-de-stromae_6
Photo : Vieilles Charrues 2014 (Jérôme Fouquet)

L’ambiance et les festivaliers

Ce qui fait le charme des Vieilles Charrues, au-delà de la musique, c’est l’ambiance que l’on y retrouve chaque année. Lorsqu’on demande aux festivaliers, beaucoup viennent aussi pour ça. C’est l’occasion de se retrouver entre potes, de faire la fête pendant 4 jours. L’atmosphère est bon enfant et on fait parfois des rencontres un peu surréalistes avec des gens déguisés en licorne. On se retrouve au milieu de la fosse pendant les concerts à danser et à chanter avec des inconnus mais on est tous là dans l’optique de partager alors c’est vraiment cool. Il n’y a que les pogos lors des grosses têtes d’affiche qui peuvent venir ternir la bonne humeur des festivaliers. Ah, les autres… c’est l’Enfer, comme le disait si bien notre vieil ami Sartre !

Le truc génial avec cette édition, entre autres choses, ç’a été la météo. Lorsque vous assistez à un festival en Bretagne, vous pouvez vous attendre à de la pluie et de facto à de la boue – pas qu’on veule faire une généralité sur le temps hein – on avait donc prévu le K-way et les bottes de pluie, la dégaine totale. Fort heureusement, il n’a quasiment pas plu, le ciel nous offrant même un soleil parfois écrasant. Là encore les bénévoles du festival sont là avec des bars à eau gratuite et lorsqu’on est aux premiers rangs, une distribution de bouteilles d’eau. On a donc pu profiter de la programmation de cette année sans se soucier de faire un remake de la pub pour Tahiti Douche®.

en-direct-la-journee-de-samedi-bertrand-cantat-detroit-noir-desir-shaka-ponk-arctic-monkeys
Loin de déroger à la règle, les spectateurs du plus grand festival de France viennent en masse acclamer leurs artistes préférés.

La programmation

Parlons-en, justement. Quand on demande aux festivaliers ce qu’ils en ont pensé, les avis sont parfois partager. Beaucoup sont venus voir un groupe ou un artiste en particulier, qu’il s’agissent d’Indochine, les Black Keys, Stromae, Franz Ferdinand ou les Arctic Monkeys. Chacun a ses préférences mais n’est pas réfractaire à la découverte. Pour d’autre, si tout se déroule dans la même bonne ambiance qu’à l’ordinaire, il y a de fortes chances qu’ils repartent heureux. Pourtant, certaines personnes nous ont révélé avoir été un peu déçus de l’affiche de cette année, notamment en ce qui concerne les festivaliers non-adeptes de rock ou d’électro.

« On se rappelle de prestations comme Bruce Springsteen, Santana ou Noir Désir mais cette année, hormis Elthon John, on a pas de noms qui nous a fait vibrer. C’est un peu trop rock ou électro à notre goût ! » nous a-t-on révélé en allant discuter avec les festivaliers. D’autres personnes au contraire, étaient beaucoup plus enthousiastes comme ce jeune festivalier qui est venu le samedi pour voir Shaka Ponk « j’aurais voulu aussi voir Yodelice ou Stromae mais je n’ai pu venir qu’aujourd’hui alors je vais profiter de Shaka à fond et je pense que ça va être énorme. » On a également croisé des fans de première heure de certains groupes comme ces deux amies venues spécialement d’Angleterre le dimanche pour assister au concert de Thirty Seconds To Mars. On les a rencontrées à la barrière de la scène Glenmor au premier rang et elle nous on dit repartir dès le lendemain pour la Suisse afin de suivre le groupe en tournée.

Pour nous, le gros dilemme a été de choisir entre plusieurs groupes jouant en même temps mais aussi aux conférences de presse qui tombaient parfois simultanément. On peut donc en conclure que les avis sur le cru 2014 sont variés mais l’une des spécialités des Charrues est d’offrir une programmation très large ou beaucoup peuvent y trouver leur bonheur. L’orientation cette année semblait effectivement très tournée vers le rock et l’électro mais quel festival peut se vanter de faire jouer Christophe et Jared Leto sur la même scène ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *