Animali, le rock psyché abrutissant et délirant

Lyon, future ville agréée en matière d’émergence des artistes pop indé de France ? Ça ne nous étonnerait pas. L’autre jour, nous avons reçu un mail pour nous faire découvrir le quintet lyonnais Animali. Et PAF!, gros coup de cœur s’ensuit, on vous les présente ci-dessous.

Originaire de Lyon, le groupe sort son premier EP en mars 2014 généreusement intitulé The Spark, and three other poorly-produiced pieces of music contenant quatre ‘excellents’ titres. ‘Excellents’ si ce n’est plus, pour rester poli. Restez-sur votre garde, le groupe qui a à peine un an, conserve un processus de création qui leur est propre: on écrit avant de composer l’air. L’enjeu restera ensuite à placer ces paroles sur une mélodie qu’on aura au fur et à mesure imaginée.

The Alchimists, le savant exotique

« Cette chanson parles des tribus indigènes des îles Andaman, et plus généralement de la possibilité ou non d’une coexistence entre la toute puissante raison, et d’anciennes formes de sagesse… »
1497454_467700339997295_1822027579_n
Animali au Bus Palladium à Paris. Photo: Solène Millon.

Savamment réalisé par Jérémy Nguyen et Maxime Cervoise, le clip psychédélique renvoie à des influences pop et est introduit par un triangle illuminé tout le long de la bande son. Si le groupe ne vous rappelle toujours rien, souvenez-vous peut être qu’il est passé au micro de Nico Prat au mois d’avril pour l’émission On Monte le Son sur France 4. Cinq minutes de gloire pour les lyonnais qui ne font pas de mal. Et là on se dit, « ah mais oui, comment j’ai pu oublier ? »

The Alchimists est le premier single issu de leur premier album, The Who en est le deuxième extrait. Après une tournée menée jusqu’à cet été pour promouvoir leur EP, le quintet retrouvera vers septembre le chemin du studio pour nous faire encore plus rêver avec un deuxième EP.
_____
_____

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *