Festival We Love Green : troisième round

Fin mai, au Parc de Bagatelle, se tiendra la 3ème édition du festival vert, le 31 mai et 1er juin, avec un line up tout aussi frais. Lorde, London Grammar, Foals, Little Dragon… Tout ce qu’on aime ! Mais c’est quoi au juste le We Love Green Festival ?

Un festival 100%… vert !

We Love Green c’est avant tout un festival engagé, voué au respect de l’environnement. Mais c’est également un événement moderne, privilégiant les musiques actuelles. C’est donc l’envie de produire un « événement éphémère », et par conséquent « jetable ».

Son but ? Sensibiliser, éveiller, influer. Car, certes les festivals sont des lieux propices aux rencontres, ponctués de moments de pure détente et de fun, le festival veut montrer qu’il est toutefois possible de réunir ces éléments tout en respectant la planète Terre.

7 points clefs à retenir:

  • Scénographie recyclable

Quand on parle de vert, We Love Green sait comment s’y prendre ! En effet, la majeure partie du mobilier et de la signalétique est réalisée avec des matériaux de récupération, et tout ça, par des bénévoles, étudiants d’écoles d’art et de jeunes designers.

Cette réalisation s’effectue deux semaines avant l’événement, lors d’un grand workshop. Il s’organise grâce à l’utilisation de matériaux recyclés, d’appels à projets (tables, mobilier) mais aussi dans une volonté de produire moins de déchets, bref, de leur redonner une seconde vie.

  • Restauration bio et locale

Manger sainement dans un festival. Contradiction ? Blague ? Eh non ! Le festival marque un bon point bien et relève le défi haut la main. C’est que du bio, des recettes maisons composées de produits locaux qui s’inviteront encore une fois au festival ce Printemps.

  • Quant aux déchets

L’intégralité des déchets du festival sera triée, sans oublier le compostage.

Ce qu’il faut savoir: tous les rebuts culinaires seront transformés en chaleur et en énergie, tandis que les emballages, de l’assiette aux couverts seront 100% compostables et transformés en engrais !

  • Énergie verte

Le vert passe aussi par l’électricité ! Même si pas totale, l’énergie qui alimentera la scène se fera grâce à des panneaux solaires. L’espace enfants (parce qu’il y en a un) quand à lui, sera approvisionné en énergie grâce à l’action dynamo des jeux proposés.

  • Sensibilisation

Toutes les équipes d’organisation sont évidemment impliquées dans le renouvellement des méthodes de production. Leur but étant aussi de trouver des solutions innovantes et plus respectueuses de l’environnement, sans oublier des partenaires engagés, qui respectent et complètent leur action de festival écolo. Un moyen simple et efficace d’alerter, de faire connaître les enjeux environnementaux et sociétaux actuels.

  • L’eau

Pour ça rien de plus simple. Le festival mettra à disposition des festivaliers des fontaines d’eau munies de gobelets non logo-typés. On réduit ainsi l’impact sur l’environnement.

  • La musique

Et si pour vous « le vert » n’est pas votre tasse de thé, aucune crainte. Le festival s’en occupe à votre place. Rien qu’à voir le line up, on y fonce sans hésitation. Pour ça, deux scènes: la scène « Indie » et la scène « Électro ». A vous de choisir.

Crédit: Yulya Shadrinsky

Pour les festivaliers:

Là aussi, on ne semble pas les oublier. Évidemment, on privilégiera les transports en commun. Et pour le coup de pouce, on trouvera:

  • Une navette gratuite de Porte Maillot jusqu’à destination

  • Un vestiaire à vélos (parce qu’on sait tous à quel point c’est frustrant de devoir s’occuper de ça en jour de farniente)

  • Covoiturage: 2 voitures roses (navrée pour vous, messieurs) seront mises à disposition devant le parc

Les +:

  • Un bar à T-shirts est disponible, le concept est à découvrir bien entendu sur place
  • Espace de projection:
  • Watermark de Jennifer Baichwal, Edward Burtynsky
    Avant-première En quête de sens de Marc de la Ménardière
    Quand Bjork rencontre Attenborough de Louise Hooper
    Gold of Bengal : Voyage de Tara Tari de Corentin de Chatelperron
    Empreintes – Pierre Rabhi, les clés du paradigme de Chris Reynaud et Juan Massenya
  • Un espace enfants est disponible si vous souhaitez ne pas les garder très loin de votre vue
  • Le lieu. Il est l’un des seuls festivals se tenant dans la capitale et dans un espace vert, surtout
  • Sans oublier le superbe line up qu’on vous présentait déjà au tout début de l’article. Attention les yeux, c’est en dessous !

1  2

 

 

 

 

 

 

 

 + d’infos: welovegreen.fr • Samedi 31 mai au dimanche 1er juin à Paris • Tarif: 39€ chaque soir ou 66€ le pass 2 jours

 

 

Laisser un commentaire