Voyage céleste : Equateur, The Lava

Après les sorties successives de Haunted (2012) puis de Aquila (2013), le duo parisien Equateur composé de Romain Nouhi et de Charles Rocher nous revient enfin avec un nouvel EP audacieux et percutant, joliment intitulé The Lava. Trois titres forts, à l’atmosphère d’abord sexy cool puis de plus en plus sombre. Prépare-toi au voyage céleste.

The Lava inaugure la danse par des nappes de synthétiseurs brûlants sur une base résolument new wave. Mais ces gars ne se contentent pas d’actualiser une new wave vue et revue, ils la transforment en une musique plus vibrante, teintée des plus beaux effets kitchs des années 80, audacieux. Les voix langoureuses rendent rapidement l’atmosphère plutôt moite, sans nous peser cependant grâce à des mélodies aérées et des beats mélancoliques teintés de noirceur.

Le clip de The Lava réalisé par Kadavre Exquis (déjà réalisateur du clip de Aquila) nous propose un univers futuriste dans lequel de nombreux contrastes surgissent entre les couleurs, les machines et les hommes. Une forme de guerre silencieuse entre deux mondes destinés à ne jamais se comprendre.

Ira surprend. Poursuite d’un voyage envoûtant au cœur de la galaxie, ce titre se veut plus électronique à proprement parler, on le sent plus proche des machines et moins mélodique. La violence des beats prend au dépourvu et nous submerge. Puis soudain, comme en apesanteur, la musique se calme et nous berce, on s’imagine contempler le vide intersidéral, juste avant que la machine ne nous embarque à nouveau avec elle.

Enfin, Cheval Noir surgit de nulle part et ramène avec lui les nuages sombres. L’atmosphère devient ténébreuse tandis que la voix grave porte dans les airs des paroles en français. Les synthétiseurs se veulent incisifs et percutants, le tout est harmonieux. Equateur pas si tropical mais jamais très loin du soleil, ses chœurs ramènent le rêve. L’espoir ressurgit et les nuages se dissipent peu à peu dans une course mélodieuse. Le duo nous surprend, encore, par cette fougue électronique.

Avec The Lava, Equateur a encore frappé par son talent et sa singularité. Résolument moins pop que ses prédécesseurs, cet EP propose une production à en faire pâlir plus d’un et une musique qui, à coup sûr, saura conquérir les amoureux des synthétiseurs et des étoiles.

The Lava, dernier EP du groupe Equateur, sorti le 21 avril chez Zappruder Records.

_____

Site

Facebook

Twitter

Soundcloud

_____

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *