Frànçois And The Atlas Mountains, les beaux tourments

artworks-000071482168-qwm8y1-t500x500

Après deux ans de silence et un précédent disque marquant, El Volo Love, Frànçois and the Atlas Mountains reviennent très fort. Ils nous livrent un sixième album détonnant et quelque peu difficile à critiquer tant il est intime. Voici Piano Ombre.

Cet album est conçu tel une course mystique dans la forêt, où l’on s’égare, nous retrouvons avec nous-même. Les arrangements musicaux ainsi que la production sont d’une richesse et d’une qualité rare. Une sorte de raffinement désorganisé semble caractériser ces chansons. Dans Bois, magistrale ouverture de l’album, la montée nous prend aux tripes à l’aide de percussions aux influences africaines. Ce foutoir d’instruments magiques accompagne des textes faisant honneur aux mots et charmant nos oreilles extasiées devant tant de poésie. Le tout en devient intense, presque haletant.

Une vraie impression de simplicité s’en dégage, Piano Ombre est une œuvre humble, originale et douce. De l’ombre à la lumière, nos humeurs fluctuent au fil des chansons. Le pouvoir échappatoire de la musique prend ici tout son sens, nous nous évadons avec ces garçons : dans les bois, au coin d’un feu ou bien sur une plage du Sud Ouest. Avec une musique qui procure des plaisirs simples mais non moins puissants, on est parfois à la limite de la transe, comme dans The Way To The Forest. Et puis, comme si nous étions sur les sommets, ils nous invitent tous ensemble à contempler ce monde qui nous entoure, enveloppés d’innocence.

La douce mélancolie de Frànçois nous prend doucement dans ses bras à travers la sensuelle La Fille aux cheveux de soie, ou le sublime Piano Ombre.

Disque aux atmosphères contradictoires, fruit de tourments et pourtant usant d’un ton plus rassurant, Piano Ombre a ce quelque chose de particulier. Il est un de ces disques qui laisseront leur empreinte en nous, nous aidant à garder le cap.

Frànçois and the Atlas Mountains n’ont cessé de gravir le baromètre de notre estime, et plus rien ne semble les arrêter dans ce sens.

Frànçois and The Atlas Mountains, Piano Ombre (Domino Records), 2014


En concert à la Gaîté Lyrique le 09 avril, à Paris,
et en concert le 19 avril à l’Echonova, à Vannes.

_____

Site

Facebook

iTunes

_____

Tu as lu l’article en entier, ça y est ? Tu as du t’aperçevoir que François & The Atlas Mountains passait samedi 19 avril en Bretagne ! Eh bien tant mieux, on t’y invite ! L’Echonova aura l’honneur d’inviter en première partie le groupe Rocky (dont tu verras une interview bientôt). Tu veux participer ? Tenter de gagner ta place ? On en met 2×2 en jeu (une place valant pour deux personnes). Pour ça, il suffit de laisser ton NOM+PRÉNOM « FATAM 19/04″ à efflorescenceculturelle@gmail.com. Le tirage au sort sera organisé le vendredi 18 avril. Les résultats seront partagés sur la page Facebook et le Twitter du site.

0 réflexion sur « Frànçois And The Atlas Mountains, les beaux tourments »

Laisser un commentaire