So Long, See You Tomorrow : le retour clinquant des princes de Bombay Bicycle Club

Bombay Bicycle Club, aujourd’hui nom référent de la scène indie rock anglaise, a su se constituer son public français au fil de ses dernières années. Et pour cause, difficile de rester indifférent à la voix si singulière de Jack Steadman. En trois albums, le groupe londonien nous raconte mille et une histoires, toujours avec poésie et sincérité. Autant dire que pour le quatrième, le défi était bien là.

L’album annoncé pour début février se fait attendre et laisse échapper quelques bribes de son univers dès la fin de l’année 2013. Le groupe nous tease avec les très mélodieux Carry Me, Luna et un peu plus tard, It’s Alright Now. Il n’y a plus aucun doute, le groupe est de retour avec de nouveaux sons et de nouvelles directions, tout ça illustré par un sublime artwork, très catchy et différent des visuels des précédents albums.

So Long, See You Tomorrow, c’est l’histoire de ruptures orageuses, de longs adieux sur un quai de gare, de retrouvailles poignantes. C’est Overdone qui donne le départ, avec des voix en demi-teintes mais un riff entêtant. Je suis là, absorbée et inspirée, déjà sûre d’en faire mon morceau préférée. Les morceaux s’enchaînent et jouent aux montagnes russes, du très touchant mariage des voix sur Home By Now aux touches orientales de Feel. Mon coup de cœur revient à Eyes Off You, ce piano-voix surréaliste dont la dernière note nous fait retenir notre souffle.

Une ligne de basse qui prend aux tripes, des textes plein d’images et la boucle est bouclée. Le voyage est intense et vertigineux, et pourtant nous invite à revenir très vite. Si le public français reçoit cet album avec pudeur et réserve, nos amis d’Outre-Manche, eux, sont toujours enthousiastes et passionnés, et je me place certainement de ce côté.

Bombay Bicycle Club – So Long, See You Tomorrow

Sous le label Island. Sorti le 03 février 2014

SiteFacebookSoundcloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *